Jovenel Moïse appelle en urgence à des actions concrètes contre l’insécurité en Haïti

P-au-P, 21 janv. 2020 [AlterPresse] --- Le président Jovenel Moïse appelle, en urgence, « à la mise en place d’un plan coordonné du Conseil supérieur de la police nationale (Cspn), de concert avec les parquets de la république, pour des actions concrètes, visant à mettre fin à l’insécurité et au banditisme, dans le respect de la loi ».

Jovenel Moïse a lancé cet appel, à travers un tweet, publié dans la soirée du lundi 20 janvier 2020, sur son compte twitter, et consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

« La nation entière, impatiente, attend des résultats », a-t-il déclaré.

Tôt dans la matinée du mardi 21 janvier 2020, des tirs sporadiques d’armes ont encore été entendus dans le quartier de Martissant (sud de la capitale).

Des civils lourdement armés ont été remarqués dans les parages de la 4e avenue Bolosse, alors que des agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh) ont été postés au niveau du commissariat de police à Martissant.

Des riveraines et riverains, des passantes et passants ont pris leurs jambes à leur cou, pour éviter d’être victimes, en cas d’éventuels affrontements.

Au moins 3 personnes ont été tuées par balles, beaucoup de maisons et de boutiques vandalisées et incendiées, lors d’affrontements, entre des gangs armés rivaux, le samedi 18 janvier 2020, dans la périphérie sud de Port-au-Prince, selon un bilan partiel.

La tension avait remonté d’un cran dans la zone, depuis le samedi 18 janvier 2020.

La Pnh a procédé à l’arrestation d’un chef de gang de Gran Ravin (quartier de Martissant), connu sous le nom de Bim, qui a été grièvement blessé par balle, lors d’affrontements armés au niveau de Martissant (sud de la capitale). [emb rc apr 21/01/2020 11:10]