Español English French Kwéyol

Haïti-Corruption : L’Ocnh réclame la cessation immédiate de la fabrication de nouvelles cartes d’identification par la firme allemande Dermalog

P-au-P, 07 janv. 2020 [AlterPresse] --- L’Organisation des citoyens pour une nouvelle Haïti (Ocnh) recommande au Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp) de mettre immédiatement fin au processus de fabrication de nouvelles cartes d’identification par la firme allemande Dermalog, dont le contrat n’a pas été validé, à deux reprises, par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca).

Le communiqué du Mjsp, octroyant un nouveau délai (jusqu’en fin du mois de mars 2020), pour obtenir la carte d’identification nationale, n’a rien changé, relève l’Ocnh, dans une note de presse, publiée en date du 6 janvier 2020 et transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

L’Ocnh demande au Mjsp de veiller à ce qu’un nouveau contrat, validé par la Cscsa, soit signé avec une firme de production, engagée en toute conformité avec les prescrits de la loi, publiée dans le Moniteur le 12 juin 2009.

Il convient également de prendre toutes les dispositions, pour permettre à ce que toutes les citoyennes et tous les citoyens concernés soient en mesure de retirer leurs cartes d’identifications, trois mois après le lancement du processus de fabrication des cartes.

Ces actions devraient contribuer grandement au respect du droit à l’identité en Haiti, selon l’organisme de promotion et défense des droits humains.

« Le décret du 1er juin 2005, relatif à la carte d’identification nationale (Cin) n’a toujours pas été abrogé. Le numéro d’identification nationale (Nin) est toujours en vigueur » sont, entre autres, les arguments, mis en avant par l’Organisation des citoyens pour une nouvelle Haïti, pour rejeter le processus de fabrication de nouvelles cartes d’identification, avec ladite firme allemande Dermalog, non validée par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif.

Le gouvernement démissionnaire (depuis le 18 mars 2019) est en train de remplacer la Cin par une nouvelle Carte d’identification nationale unique (Cinu) controversée, produite par cette firme allemande Dermalog.

Le gouvernement démissionnaire a décidé de prolonger le délai d’annulation de l’ancienne carte jusqu’au 31 mars 2020, au lieu du 31 décembre 2019. [emb rc apr 07/01/2020 12:25]