Genre : La Sofa dénonce une tentative de sabotage du mouvement des femmes en Haïti

P-au-P, 04 déc. 2019 [AlterPresse] --- La Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) alerte sur la disparition, dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 novembre 2019, de deux de ces banderoles, installées à l’angle de l’Avenue Martin Luther King, communément appelée « Nazon », et de l’avenue John Brown, plus connue sous le nom de « Lalue », ainsi que devant ses locaux, dans une note de protestation, transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

La Sofa assimile l’opération d’enlèvement de ces banderoles, par des mains inconnues, à une tentative visant à saboter le mouvement des femmes, à l’occasion des 16 jours d’activisme (du lundi 25 novembre au mardi 10 décembre 2019) pour mettre fin à la violence faite aux femmes.

Cette campagne nationale et internationale, qui a débuté le lundi 25 novembre 2019, avec la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, s’achèvera, donc, le mardi 10 décembre 2019, journée internationale des droits humains.

Sofa rele koukouwouj dèyè otorite Leta, ki itilize gang pou deklare kò fanm lagè (Sofa dénonce les autorités étatiques, qui protègent les gangs qui violent les femmes) : tel est le slogan inscrit sur les deux banderoles de la Sofa, mystérieusement disparues là où elles étaient affichées à Port-au-Prince.

« Cet acte obscurantiste et rétrograde, teinté de fascisme, rappelle les périodes, où les sbires des Duvalier avaient pris le pays en otage, en imposant le silence à toutes et à tous ».

Un tel acte constitue une attaque à la liberté d’expression des citoyennes et citoyens, les empêchant de dénoncer les atteintes à leurs droits et de revendiquer en faveur de leur bien-être, souligne la Sofa.

Tout en renouvelant sa détermination à continuer la lutte, engagée, depuis 1987, contre les violences faites aux femmes, la Solidarite fanm ayisyèn appelle les dirigeants à mettre fin aux viols de filles et de femmes sur le territoire national, à l’injustice et l’impunité, et à créer de meilleures conditions de vie pour les femmes. [emb rc apr 04/12/2019 13:00]