Dépêches

Crise : Trois personnes mortes par balles, le mardi 19 novembre 2019, en Haïti


mercredi 20 novembre 2019

P-au-P, 20 nov. 2019 [AlterPresse] --- Trois personnes ont été abattues par balles, le mardi 19 novembre 2019, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Junior Alcé, un jeune homme, de 23 ans, plus connu sous le nom de « Chimbaby », a été tué par balles, dans la soirée, au Bel Air, quartier populaire, situé au centre-ville de Port-au-Prince, par des individus lourdement armés.

2 personnes mortes et plusieurs autres blessées par balles auraient été enregistrées, quand ces individus armés ont ouvert le feu, dans la soirée du mardi 19 novembre 2019, sur les habitants du quartier de Bel Air.

Du lundi 4 au jeudi 7 novembre 2019, 15 personnes mortes et plusieurs autres blessées par balles ont été enregistrées dans des attaques armées au quartier Bel Air de Port-au-Prince, a confirmé un rapport du Réseau national de défense des droits humains (Rnddh).

Par ailleurs, un jeune entrepreneur, dénommé Wadner Pressoir, propriétaire de « Crazy Business », a été également assassiné, dans la soirée du mardi 19 novembre, à Damien (au nord de la capitale, Port-au-Prince), par des individus circulant à pieds.

L’un des agresseurs, identifié par des riverains comme un chef de gangs, a été appréhendé, peu de temps après, par la police nationale, selon les informations disponibles.

Un agent de la 24e promotion de la Police nationale d’Haïti (Pnh), Richardson André-Vigne, a été abattu par des individus armés, lors d’une opération policière menée dans la localité dénommée « Chalon », dans la ville de Miragoâne (département des Nippes, une partie du Sud-Ouest d’Haïti).

A Chalon, la patrouille policière aurait fait usage de gaz lacrymogènes contre ces individus armés, qui érigeaient des barricades de pneus usagés enflammés dans ladite localité, en vue de réclamer la démission du président Jovenel Moïse.

Depuis le dimanche 15 septembre 2019, des mobilisations populaires se poursuivent dans le pays, pour forcer Jovenel Moïse à quitter le pouvoir. [emb rc apr 20/11/2019 13:10]