Dépêches

Haïti-Crise : Tensions et barricades, ce lundi 11 novembre 2019, à Port-au-Prince et en province

Neuvième semaine de mobilisations pour exiger la démission de Jovenel Moïse
lundi 11 novembre 2019

P-au-P, 11 nov. 2019 [AlterPresse] --- Des barricades continuent d’être dressées, ce lundi 11 novembre 2019, sur diverses routes, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, et des villes de provinces, dans le cadre des mobilisations antigouvernementales, au début de la neuvième semaine de protestations populaires pour exiger la démission du président Jovenel Moïse, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

La situation reste tendue, notamment dans le centre-ville de la capitale, où un mouvement de panique y a été enregistré, ce matin.

Des détritus, mêlés avec de la boue, conséquence des pluies de la veille, envahissent les rues, en divers endroits.

Des pneus usagés enflammés, bloquant la circulation automobile, ont été remarqués au niveau de Portail Léogâne.

Les véhicules de transports en commun de Delmas et Clercine (au nord-est de Port-au-Prince), Pétionville (municipalité à l’est), évitent de passer près de la Faculté de droit et des sciences économiques (Fdse), située à la rue Oswald Durand.

Des barricades sont installées au niveau du boulevard 15 octobre, à Tabarre 70 et 27, à Carrefour Fleuriot (au nord-est), Cazeau, Drouillard et Canaan 70 (au nord).

Des hommes, dont certains encagoulés, dressent des barricades de pneus usagés enflammés sur la route de carrefour Drouillard, près du cimetière municipal.

Les activités, notamment les transports en commun, fonctionnent timidement au niveau de Bon Repos, sur la route nationale #1, où, particulièrement dans la zone de Sarthes, des barricades, faites de troncs d’arbres, perturbent la circulation automobile.

Suite aux pluies, survenues la veille, des fatras et objets divers, emportés par les eaux, obstruent différentes voies à Sarthes.

Au niveau du carrefour Vincent (au nord de la capitale), un container a été mis en travers de la route, empêchant le passage des véhicules.

Des pneus usagés enflammés sont constatés sur la route de l’avenue Martin Luther King, communément appelée « Nazon ».

Il y a également des barricades à Delmas 33, alors que de l’huile usagée a été déversée à Delmas 48.

Dans les villes de provinces, des barricades sont déposées au Bas Limbé (département du Nord) et à Saint-Marc (département de l’Artibonite), sur la route nationale #1, à Fond-des-Nègres et à Miragoane (département des Nippes) ainsi qu’au Carrefour Dufort et à Petit Goâve (département de l’Ouest), sur la route nationale # 2. [emb rc apr 11/11/2019 14:15]