Dépêches

Crise : L’Association des études haïtiennes (Hsa) exige la non-intervention d’agences et de gouvernements étrangers dans les affaires d’Haïti


vendredi 8 novembre 2019

P-au-P, 08 nov. 2019 [AlterPresse] --- L’Association des études haïtiennes (Haitian studies association / Hsa en Anglais ) exige la non-intervention d’agences et de gouvernements étrangers dans les affaires intérieures d’Haïti, dans une lettre à la nation, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

La transparence et la responsabilité de l’État devraient débuter par une enquête et un procès des fonctionnaires, qui ont détourné les fonds PetroCaribe de l’aide vénézuélienne à Haïti, recommande-t-elle, tout en appelant l’actuel président haïtien Jovenel Moïse à respecter l’état de droit.

Deux rapports de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca), rendus publics fin janvier et fin mai 2019, ont indexé plusieurs hauts fonctionnaires de l’Etat et des firmes privées, dans la dilapidation de plus 4 milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro = 111.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui) d’aide vénézuelienne à Haiti.

La protection de la liberté d’expression et d’association de toutes les Haïtiennes et de tous les Haïtiens, sans crainte de représailles, contre toutes formes de violence, et le soutien des chercheures et chercheurs, menant des enquêtes officielles, figurent parmi les recommandations formulées par la Haitian studies association (Hsa).

L’Association des études haïtiennes critique la complicité et l’inaction de l’État haïtien, face à l’aggravation de la situation socio-économique du pays.

Elle souligne également le fait que des émeutes populaires ont commencé en juillet 2018 à travers le pays, suite à l’exigence faite par le Fonds monétaire international (Fmi) au gouvernement haïtien d’augmenter les prix des produits pétroliers.

Le premier ministre d’alors, Jack Guy Lafontant, a été forcé à la démission le samedi 14 juillet 2018, suite à ces émeutes des 6, 7 et 8 juillet 2018, occasionnées par une tentative d’augmentation exorbitante des prix des produits pétroliers.

Depuis plus de 7 mois, aucun gouvernement n’a pu être ratifié par le parlement après le renvoi, par la chambre des députés, le lundi 18 mars 2019, du gouvernement de Jean Henry Céant.

Des mobilisations, pour réclamer la démission, de la présidence politique, de Jovenel Moïse, soupçonné d’implication dans des cas de corruption, se sont intensifiés à travers le territoire national, depuis le dimanche 15 septembre 2019.

L’opposition plurielle est actuellement en concertation, en vue de parvenir à un accord politique, permettant la mise en place d’un gouvernement de transition, après la démission exigée de Jovenel Moise.

Fondée en 1987, l’Association des études haïtiennes (sigle Hsa en Anglais ) est une organisation académique interdisciplinaire, dont la mission est de promouvoir la production, l’échange et la dissémination de savoirs et d’idées, sur Haïti ainsi que sur sa diaspora, à l’échelle mondiale.

Parmi ses membres, la Hsa compte des citoyennes et citoyens, résidentes et résidents de nombreux pays, y compris Haïti, les États-Unis d’Amérique et le Canada. [emb rc apr 08/11/2019 16:40]