Dépêches

Haïti-Crise : La structure citoyenne Nou p ap dòmi appelle à manifester, le jeudi 17 octobre 2019, contre l’impunité et la corruption


mercredi 16 octobre 2019

P-au-P, 16 oct. 2019 [AlterPresse] --- Le mouvement citoyen Nou p ap dòmi invite la population haïtienne à manifester contre l’impunité et la corruption, le jeudi 17 octobre 2019, date marquant le 213e anniversaire de l’assassinat (le 17 octobre 1806) de Jean-Jacques Dessalines, l’un des pères fondateur de la nation.

« Nous allons marcher vers la route de la transition 4R : rupture, redressement, rigueur et réorientation, pour jeter les bases de construction d’un pays, sans corruption et sans impunité », déclare Emmanuela Douyon, membre de la structure Nou p ap dòmi, lors d’une conférence de presse, ce mercredi 16 octobre 2019, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

La date du 17 octobre représente un symbole du règne de l’injustice sociale, sur lequel est fondé ce système, rappelle Nou p ap dòmi.

La lutte contre l’impunité et l’injustice sociale doit puiser ses forces dans le projet de société, qu’avait l’empereur pour le pays, suggère le mouvement citoyen Nou p ap dòmi.

L’empereur Jean-Jacques Dessalines a été assassiné, alors qu’il voulait mettre en œuvre son projet de « vérifications des titres de propriétés ». Une telle démarche, en 1806, visait à combattre la corruption, orchestrée par de grandes autorités au préjudice des petits paysans haïtiens.

Son assassinat est resté impuni, plus de deux siècles après, dénonce Nou p ap dòmi, relevant également combien d’autres cas d’impunité, dont le gaspillage des fonds publics, sont devenus « une norme dans la pratique politique en Haïti ».

L’opposition politique a également annoncé, pour la même date, ce jeudi 17 octobre 2019, la poursuite de la mobilisation, à travers une journée de soulèvement général, partout sur le territoire national, pour continuer d’exiger le départ du président Jovenel Moïse.

Le territoire national de la république caribéenne est bloqué depuis cinq semaines (depuis le dimanche 15 septembre 2019) suite à des mobilisations contre le régime politique en place.

En 2018, le 17 octobre a été une grande journée de mobilisation populaire, à travers le pays, à Port-au-Prince et en province, où plusieurs milliers de protestataires ont gagné les rues, à l’initiative des petrochallengers Nou p ap dòmi, pour réclamer la réalisation du procès PetroCaribe.

Plusieurs anciens dignitaires de l’Etat y compris le président Jovenel Moïse ainsi que des firmes ont été indexés dans la dilapidation de plus de 4 milliards de dollars américains (Ndlr : Us $ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro = 111.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui) du programme PetroCaribe, d’aide vénézuélienne à Haïti. [mj emb rc apr 15/10/2019 15:15]