Haïti-Crise : Démission de Jovenel Moïse et renvoi du parlement, exigent des représentants d’étudiants au Conseil de l’Ueh

P-au-P, 14 oct. 2019 [AlterPresse] --- Des représentants d’étudiantes et d’étudiants au niveau du Conseil de l’Université d’État d’Haïti (Ueh) [1] réclament le départ sans conditions du président Jovenel Moïse.

Ils exigent également le renvoi immédiat du parlement haïtien, dans une note conjointe, en date du 14 octobre 2019, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Les activités demeurent toujours paralysées à travers le territoire national, au début d’une cinquième semaine de mobilisations contre le régime politique en place, de plus en plus décrié.

Les autorités doivent faire « des sacrifices de grandeur d’âme », de nature à éviter au pays la souillure de sa souveraineté, souhaitent les représentants d’étudiantes et d’étudiants.

Ils critiquent Jovenel Moïse pour son implication dans des dossiers de corruption et son incapacité à diriger le pays.

Ils recommandent la mise en place d’une transition de 3 ans, qui aura pour responsabilités d’aborder les problèmes « d’insécurité, la précarité des conditions de vie, la tenue du procès PetroCaribe, la réforme constitutionnelle et l’organisation des élections ». [mj emb rc apr 14/10/2019 13:40]