Dépêches

Haïti-Crise : Activités toujours perturbées, au début d’une cinquième semaine de mobilisations antigouvernementales


lundi 14 octobre 2019

P-au-P, 14 oct. 2019 [AlterPresse] --- Les activités sont encore globalement perturbées, ce lundi 14 octobre 2019, en Haïti, au début d’une cinquième semaine de mobilisations visant à réclamer le départ du président Jovenel Moïse, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, les activités globales tardent à reprendre leur cours normal, en divers endroits.

Il y a une apparence d’accalmie dans certains quartiers, mais la tension persiste dans plusieurs autres.

Une début de manifestation a été enregistré, en matinée, à Pétionville (à l’est de Port-au-Prince), manifestation dispersée par la police nationale.

Des tirs nourris d’armes à feu sont entendus, de temps à autre, dans la zone de Martissant (périphérie sud de la capitale).

Dans beaucoup de quartiers, des groupes de personnes continuent de rançonner passantes et passants, particulièrement celles et ceux à bord de motocyclettes ou d’autres véhicules.

Au nord de Port-au-Prince, des barricades, dressées avec des pierres, fatras et des branches d’arbres, bloquent le passage au niveau de Lathan et Lizon.

Des pneus usagés enflammés sont remarqués sur la route nationale # 1, au niveau de Sarthes. Les véhicules arrivent tout de même à se frayer un passage.

Des policiers nationaux assurent la sécurité à certains points fixes, notamment au carrefour de Drouillard.

Les entreprises commerciales, dont les banques, fonctionnent timidement.

Les véhicules privés et de transports en commun arrivent difficilement à circuler dans certaines zones, comme l’Avenue Martin Luther King communément appelée « Nazon », où des barricades de pneus usagés enflammés et de pierres ont été érigées sur une partie de la route.

Certains chauffeurs de transports en commun sont contraints de rebrousser chemin ou d’emprunter des raccourcis.

La circulation est fluide au niveau de Delmas.

A Petit-Goave (à 68 km au sud de Port-au-Prince), une manifestation immense de personnes est en cours, en milieu de journée, ce lundi 14 octobre 2019.

Pour ce lundi 14 octobre 2019, l’opposition politique a annoncé de nouvelles mobilisations dans les communes de Pétionville, Delmas, Port-au-Prince, Carrefour, Cabaret, Arcahaie, Croix-des-Bouquets, Petit Goâve et Léogane (département de l’Ouest), Jacmel et Marigot (Sud-Est), Cap Haïtien et Limbé (Nord), Saint-Marc et Gonaïves (Artibonite), Miragoâne (Nippes, une partie du Sud-Ouest), Mirebalais et Hinche (Plateau central), Jérémie (Grande Anse, une partie du Sud-Ouest) Ouanaminthe et Fort-Liberté (Nord-Est), entre autres, contre le régime politique en place.

Une foule immense, de plusieurs milliers de personnes, a défilé, le dimanche 13 octobre 2019, dans la zone mtropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, à l’appel d’un collectif d’artistes, pour exiger la démission de Jovenel Moïse. [emb rc apr 14/10/2019 11:30]