Perspectives

Crise : Tensions et perturbation des activités, le 11 octobre 2019, à l’occasion d’une nouvelle grande mobilisation contre le régime en place en Haïti


vendredi 11 octobre 2019

P-au-P, 10 oct. 2019 [AlterPresse] --- Situation de tension, barricades de pneus usagés enflammés dans diverses rues et paralysie des activités globales : tel est le décor, ce vendredi 11 octobre 2019, en plusieurs endroits dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince ainsi que dans d’autres villes en province, à l’occasion d’une nouvelle grande mobilisation contre le régime politique en place en Haïti, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Des barricades de pneus usagés enflammés sont dressées dans la zone de l’Eglise (catholique romaine) Saint-Jean Bosco et Tête de l’Eau à Pétionville (municipalité à l’est de Port-au-Prince).

Un blocage de route et des jets de pierres sont signalés à Carrefour Colette, sur la route de Frères et sur le Boulevard du 15 octobre (Tabarre, au nord-est).

Des jets de pierres sont aussi enregistrés à Rue Faubert et près d’un hôpital, dans la zone de l’église (catholique romaine) Sainte Thérèse à Pétionville.

Des barricades de pneus usagés enflammés obstruent également les rues Grégoire et Pinchinat, à Pétionville.

Les routes sont bloquées à Morne Calvaire, à Pétionville, et à la rue Magua, entre Delmas 31 et Delmas 33.

Des barricades de pneus usagés enflammés sont dressées entre le monument« 3 Mains » et Gérald Bataille, sur la route de Maïs Gaté et à Delmas 31.

Des pneus usagés enflammés sont également iinstallés dans la zone de Carrefour Fleuriot, sur la route de Tabarre.

La route de Caradeux, menant au raccourci de Vivy Mitchell, est bloquée.

De l’huile usagée a été déversée sur une partie de l’avenue Martin Luther King, communément appelée « Nazon », vers les routes de Delmas et de l’aéroport international de Port-au-Prince, ainsi que dans la zone du Parc Sainte Therèse et de Canapé Vert, menant vers Pétionville.

De grosses branches d’arbres et des pneus usagés enflammés sont dressés à l’entrée de la rue Brun ricot, sur la route de Nazon.

La présence de gangs armés est signalée à la 5e Avenue Bolosse et au centre-ville de Port-au-Prince, où sont remarqués des pneus usagés enflammés.

Des protestataires empêchent la circulation automobile au boulevard Harry Truman, communément appelé Bicentenaire. Des tirs nourris d’armes à feu ont été entendus.

Une manifestation contre le régime politique en place est également projetée dans la municipalité de Carrefour (au sud de la capitale). Aux environs de 11:00 am (15:00 gmt), des manifestantes et manifestants commençaient à se rassembler sur la route des Rails, où la circulation automobile était paralysée.

Dans les villes de province

Les routes sont bloquées au centre-ville de Jacmel (département du Sud-Est), à Léogane et à Petit-Goave, à Chalon et à Fond-des-Nègres (département des Nippes), sur la route nationale No. 2, ainsi qu’à Haut Ledier, entre Mirebalais et Hinche, sur la route nationale No. 3 (département du Plateau central).

Des individus ont également dressé des pneus usagés enflammés au centre-ville des Gonaïves (département de l’Artibonite).

L’opposition politique manifeste, ce vendredi 11 octobre 2019, dans la capitale et dans plusieurs autres villes en province, contre l’équipe au pouvoir.

« Au cas où Jovenel Moïse refuserait de laisser le pouvoir, nous irions chercher sa lettre de démission à son domicile », prévient l’opposition politique. [emb rc apr 11/10/2019 11:30]