Dépêches

Haïti-Crise : La communauté internationale appelée à prendre ses distances par rapport à Jovenel Moïse


jeudi 10 octobre 2019

P-au-P, 10 oct. 2019 [AlterPresse] --- Le mouvement citoyen Nou p ap konplis appelle la communauté internationale à prendre ses distances, en facilitant la démission du président Jovenel Moïse, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Nou p ap konplis appelle également la communauté internationale à prendre position, aux côtés du peuple haïtien, en cessant de supporter « ce pouvoir sanguinaire ».

« La souveraineté populaire exige la démission du président Jovenel Moïse, qui est un principe du droit international public, sur lequel devraient être guidées toutes les actions de la communauté internationale ».

Nou p ap konplis encourage la population à poursuivre les actions de désobéissance civile.

Par ailleurs, le regroupement Konbit òganizasyon politik, sendikal ak popilè et la Centrale nationale des ouvrières et ouvriers haïtiens (Cnoha) demandent aux représentantes et représentants diplomatiques des pays membres du Core Group [1] de respecter la volonté du peuple, qui exige un changement radical et le départ sans conditions de Jovenel Moïse de la présidence politique en Haïti.

L’opposition politique annonce une grande journée de manifestation, pour le vendredi 11 octobre 2019, dans la capitale, Port-au-Prince, et dans plusieurs autres villes en province, contre l’équipe au pouvoir.

« Au cas où Jovenel Moïse refuserait de laisser le pouvoir, nous allons chercher sa lettre de démission à son domicile », prévient l’opposition politique. [emb rc apr 10/10/2019 16:20]

[1Ndlr : Le Core Group comprend les ambassadeurs du Brésil, du Canada, de la France, de l’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de l’Union européenne (Ue), le représentant spécial de l’Organisation des États américains (Oea) ainsi que la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies, l’Américaine Helen Meagher La Lime.