Dépêches

Crise : Situation relativement tendue, à deux jours d’une nouvelle grande mobilisation antigouvernementale projetée en Haïti


mercredi 9 octobre 2019

P-au-P, 09 oct. 2019 [AlterPresse] --- La situation est relativement tendue, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, et dans plusieurs autres villes, en provice, à deux jours d’un nouveau grand mouvement de protestations, le vendredi 11 octobre 2019, visant à exiger le départ du président Jovenel Moïse, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Un camion, placé au milieu de la route nationale # 2, au niveau de l’entrée de Cité L’éternel (Bicentenaire, vers et en provenance de la périphérie sud de Port-au-Prince), bloque l’accès au grand Sud d’ Haïti.

Des pneus usagés enflammés ont été remarqués sur la route de l’avenue Martin Luther King, communément appelée « Nazon ».

Des chauffeurs de transports en commun ont été contraints de rebrousser chemin, à cause des pneus usagés enflammés, dressés au niveau de Delmas 49.

Un mouvement de concert de casseroles (bat tenèb), contre le régime politique en place, a débuté dans la matinée du mercredi 9 octobre 2019, à Delmas 47.

Sur la route nationale # 1 (au nord de la capitale), dans la zone de Lathan, des branches d’arbres et des objets de toutes sortes obstruent la route, empêchant la circulation automobile.

Très peu de véhicules de transports en commun circulent à Bon Repos et Lizon.

Le commerce formel et informel fonctionne comme à l’accoutumée.

Un calme apparent a été également observé dans d’autres quartiers, notamment à la rue Capois. La circulation automobile est fluide en divers endroits du centre-ville de Port-au-Prince.

Entre-temps, une nouvelle journée de grande manifestation populaire est prévue, le vendredi 11 octobre 2019, pour continue de réclamer le départ de Jovenel Moïse.

Du lundi 7 octobre 2019 au mercredi 9 octobre 2019, de nouvelles protestations ont lieu à Port-au-Prince, Pétionville, Delmas, Cap-Haïtien (Nord), Les Cayes (département du Sud), Gonaïves et Saint-Marc (Artibonite), Jacmel (Sud-Est), Port de Paix (Nord-Ouest), Mirebalais (Plateau central), Jérémie (Grande Anse, une partie du Sud-Ouest d’Haïti), Miragoane (département des Nippes, une partie du Sud-Ouest d’Haïti), Petit-Goave (Ouest, à 68 km au sud de Port-au-Prince), Léogane (à une trentaine de km au sud de la capitale), etc.

D’autres manifestations ont été aussi organisées, aux Cayes (principale ville du département du Sud d’Haïti), aux Gonaïves (à 171 km au nord de Port-au-Prince), à Jacmel (Sud-Est), à Port de Paix ( Nord-Ouest), à et à Léogane , sur la route nationale No. 2 (en provenance et en direction du Sud d’Haïti). [emb rc apr 09/10/2019 13:35]