Dépêches

Haïti-Crise : Le président du sénat exhorte les hauts dignitaires de l’État à mettre leurs mandats sur la table des discussions


mercredi 9 octobre 2019

P-au-P, 08 oct. 2019 [AlterPresse] --- Le président du sénat, Carl Murat Cantave, invite les hauts dignitaires du pays à mettre leurs mandats sur la table des discussions, pour apporter une solution à la crise qui ronge le pays, dans une adresse à la nation, diffusée ce mardi 8 octobre 2019 et auditionnée par AlterPresse.

Le président Jovenel Moïse doit faire des compromis et mettre son mandat sur la table des négociations, ainsi que les membres de la Cour de Cassation et ceux de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca), recommande-t-il.

Cantave appelle également tous les sénateurs de la majorité et de l’opposition, et tous ceux et celles, qui ont des « monopoles », à faire des sacrifices et à mettre également en jeu leurs mandats.

Il suggère à Jovenel Moïse d’entamer rapidement « le dialogue sans dilatoires » avec les différents secteurs de l’opposition, en vue d’une issue.

Le pays pourrait faire face à une situation de protectorat, alerte le président du sénat, qui dit craindre également une guerre civile en Haïti, car, dit-il, « le pays est au bord de l’explosion, le pays est assis sur un baril de poudre ».

Haïti fait face, depuis déjà quatre semaines, à une paralysie des activités globales, suite à des mouvements de protestations visant à contraindre Jovenel Moïse à la démission.

Par ailleurs, le président de la chambre des députés, Gary Bodeau, a appelé les protagonistes à un dialogue entre Haïtiennes et Haïtiens, sans recours aux étrangers, en vue de sortir le pays de l’impasse actuelle.

Bodeau, qui se proclame « docteur en organisation de séances à la chambre des députés », a aussi signalé une situation chaotique et un désordre généralisé en Haïti, dans une lettre adressée aux protagonistes socio-politiques et culturels du pays. [mj emb gp apr 10/08/2019 16:25]