A travers Haiti

Crise : Jovenel Moïse n’a plus de légitimité pour diriger Haïti, estime le prêtre catholique romain Joachim Samedi


jeudi 3 octobre 2019

Jérémie (Haïti), 02 oct. 2019 [AlterPresse] --- « Le président Jovenel Moïse a perdu toute sa légitimité et crédibilité morale pour diriger le pays », exprime le prêtre catholique romain Joachim Samedi, à travers une pancarte en main, brandie dans les rues de Jérémie (département géographique de la Grande Anse, une partiie du Sud-Ouest d’Haïti), ce mercredi 2 octobre 2019, en signe de protestation contre le pouvoir en place, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

« A bas corrupteurs et usurpateurs de titre », lit-on sur la pancarte.

Portant une soutane noire, entourée d’un drapeau bleu et rouge, le prêtre, muni d’une lampe torche à la main droite, a défilé dans plusieurs rues du centre-ville de la commune de Jérémie, à la recherche, dit-il, de l’argent public PetroCaribe de l’aide vénézuélienne à Haiïti, dont plus de 4 milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro = 111.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui) sont soupçonnés d’avoir été détournés par de hauts fonctionnaires (anciens premiers ministres, anciens ministres) et diverses entreprises privées.

Avec une valise noire pendue à son cou, Joachim Samedi portait un chapeau de paille et des lunettes, lors de sa marche personnelle, qui a démarré devant les locaux du parquet pres le tribunal civil de Jérémie, en passant devant le bureau départemental de l’Office de la protection de la citoyenne et du citoyen (Opc), entre autres.

« Je marche pour demander à la classe moyenne de se réveiller et de s’organiser, dans l’ordre et la discipline, en vue d’exiger la démission du président », déclare-t-il, lors d’un point de presse, donné ce mercredi 2 octobre 2019, en prélude à sa marche.

Jovenel Moïse doit également se mettre à disposition, pour être entendu par la justice, exige-t-il.

« Les manifeestantes et manifestants sont plus que des spectatrices et spectateurs. Ils protestent contre les journées de paralysie, mais n’ont rien fait pour forcer le président à quitter le pouvoir », critique-t-il.

Joachim Samedi appelle la classe moyenne, dont il se réclame, à lutter pour changer la situation actuelle.

Plusieurs dizaines de personnes ont rejoint le prêtre catholique romain Joachim Samedi, durant sa marche du 2 octobre 2019, à Jérémie, dont l’objectif consistait aussi à dénoncer la situation chaotique, dans laquelle est plongé le pays.

Sur tout le territoire national en Haïti, Les activités globales, commerciales et scolaires, continuent d’être paralysées, suite à des mouvements de protestations pour demander la démission de Jovenel Moïse. [rj mj emb rc apr 02/10/2019 16:28]