Dépêches

Haïti-Crise : La séance de ratification au sénat de Fritz William Michel dans l’impasse

Un journaliste de l’agence Associated Press blessé par balle
lundi 23 septembre 2019

P-au-P, 23 sept. 2019 [AlterPresse] --- Une nouvelle séance de ratification du premier ministre nommé, Fritz William Michel, prévue, au sénat, ce lundi 23 septembre 2019, est dans l’impasse, suite à des remous, durant lesquels un journaliste de l’agence Associated Press a été blessé par balle, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Cette séance, annoncée dans un tweet par le président du sénat Carl Murat Cantave, serait, à nouveau, renvoyée à une date ultérieure, font savoir les sénateurs Youri Latortue et Joseph Lambert, dans les médias.

Cette séance n’a pu être tenue à 8:00 heures a.m. (12:00 gmt), contrairement à ce qu’avait programmé Cantave, en raison de vives tensions, provoquées par des mobilisations anti-gouvernementales aux alentours du parlement.

Un fort dispositif de sécurité a été mis en place par la Police nationale d’Haïti (Pnh) pour favoriser la tenue de cette séance.

Le journaliste d’Associated Press, Dieu Nalio Chéry, a été blessé par balle, suite à des tirs aux abords du parlement.

Certains accusent le sénateur Jean Marie Ralph Féthière (Nord) d’être l’auteur de cette agression par balle.

Accompagnés de plusieurs sénateurs de l’opposition, des protestataires, très hostiles au pouvoir en place et au président du sénat, Carl Murat Cantave, ont pu pénétrer sur la cour du parlement.

Un liquide, dégageant une odeur nauséabonde, a été constaté au salon diplomatique du parlement haïtien, où le premier ministre nommé et des membres de son cabinet devaient être reçus avant la tenue de ladite séance.

Un groupe de manifestantes et de manifestants, qui étaient rassemblés, ce lundi matin 23 septembre 2019, devant les locaux du parlement haïtien, défilent, à présent (depuis vers 10:00 locales = 14:00 gmt), dans les rues de la capitale Port-au-Prince, pour dénoncer la nouvelle tentative du pouvoir de ratifier le gouvernement de Fritz William Michel.

Plusieurs dizaines de militants en colère avaient investi, dans la soirée du 11 septembre 2019, la salle de séance de ratification de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Fritz William Michel, empêchant, du coup, sa réalisation.

Après un mois d’attente, Fritz William Michel avait obtenu, le mardi 3 septembre 2019, la confiance de la chambre des députés, lors d’une séance expéditive.

La séance expéditive, à la chambre des députés, avait pu être tenue, en dépit du saccage de la salle, tôt dans la matinée du 3 septembre 2019, par des députés de l’opposition. [emb rc apr 23/09/2019 11:00]