Dépêches

Haïti : Fin de la dernière session ordinaire de la 50e législature, maigre bilan


mardi 10 septembre 2019

P-au-P., 9 sept. 2019 [AlterPresse] --- Les députés et sénateurs, se sont réunis en assemblée nationale, le lundi 9 septembre 2019, pour procéder à la clôture de la deuxième session législative de l’année en cours.

Le bilan ne reflète pas la qualité, a admis le président de l’assemblée nationale, le sénateur Carl Murat Cantave, qui salue le départ en vacances des députés à la fin d’une législature sévèrement critiquée au niveau de l’opinion publique.

Au bout de leur quatre ans de mandat, les députés de la 50e législature ne reviendront plus à la chambre, à moins d’une convocation à l’extraordinaire par le président de la République. Une convocation probable afin de plancher sur certains dossiers, telle la loi de finance 2019-2020, qui n’est toujours pas votée.

Plusieurs organisations de la société civile, comme le Collectif du 4 décembre et le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), critiquent sévèrement cette législature.

Éclaboussée par des scandales de corruption à répétition et considérée budgétivore, elle se serait peu souciée des intérêts nationaux et aurait contribué à alimenter la crise multiforme qui ronge le pays.

Le dernier acte public de la chambre des députés a été de voter, la semaine dernière, la déclaration de politique générale du premier ministre nommé Fritz William Michel, qui était en attente depuis un mois.

Michel est attendu au sénat, mercredi 11 septembre, afin de soumettre au grand corps son énoncé politique. [apr 10/09/2019 05:05]