Dépêches

Justice et droits humains : L’Aidh appelle le pouvoir en place à mettre un frein à l’insécurité en Haïti


mercredi 4 septembre 2019

P-au-P, 04 sept. 2019 [AlterPresse] --- L’Action internationale pour les droits humains (Aidh) exhorte l’Etat haïtien à prendre ses responsabilités, face à l’insécurité généralisée, sur le territoire national, en Haïti.

Il règne, dans le pays, « un véritable climat de peur et d’insécurité, avec un impact réel sur la vie de la population, en général, notamment celle du département de l’Ouest », qui comprend la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, relève l’Aidh, dans un communiqué, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

L’Aidh se déclare très préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire et humanitaire en Haïti.

De janvier à juin 2019, il y a eu 245 décès, dont 184 par balles. Parmi ces victimes, 25 policiers nationaux ont été tués par balles, selon des décomptes de sources combinées, rassemblés par l’Aidh.

« Le climat généralisé d’impunité s’est également aggravé par les dysfonctionnements chroniques de l’appareil judiciaire, qui est miné par la corruption ».

L’insécurité multiforme revêt un impact réel négatif sur la vie, l’intégrité physique, la mobilité de personnes et les droits sociaux-économiques et culturels, souligne l’organisme international de défense des droits humains.

Le pouvoir en place est appelé à tout mettre en œuvre en vue de permettre aux citoyennes et citoyens de vaquer librement à leurs activités, en poursuivant les auteurs et complices des actes de violence. [emb rc apr 04/09/2019 11:00]