Perspectives

Haïti : Fritz William Michel attendu, le 3 septembre 2019, à la chambre des députés pour la présentation de sa politique générale

Le député Reynald Exantus continue d’évoquer l’inéligibilité du premier ministre nommé
lundi 2 septembre 2019

P-au-P, 02 sept. 2019 [AlterPresse] --- Plus d’un mois après sa nomination, le 22 juillet 2019, le premier ministre nommé, Fritz William Michel, est invité, ce mardi 3 septembre 2019, à la chambre des députés, pour l’énoncé de sa politique générale, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Cette décision a été prise, lors d’une conférence des présidents des commissions, à la chambre des députés, tenue le lundi 2 septembre 2019.

Le dossier de mise en accusation du président Jovenel Moïse et celui d’inéligibilité de Fritz William Michel, pour absence de décharge, mis en avant par les députés de l’opposition, ne figureront pas à l’ordre du jour de la séance, selon ce qui a été décidé lors cette conférence des présidents des commissions.

La procédure normale, tracée pour donner un arrêt de quitus à Fritz William Michel, n’a pas été respectée, désapprouve le député Reynald Exantus, joint au téléphone par l’agence en ligne AlterPresse.

Il y a eu un recours, qui a été fait, en Cassation, par le Conseil d’administration de la section communale de Source Matelas (Cabaret, département de l’Ouest), contre l’arrêt de quitus, rendu, le 23 mai 2019, par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca), dans l’affaire l’opposant au sieur Fritz William Michel, rappelle Exantus.

Au lieu de défende l’Etat, la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) aurait décidé de défendre Fritz William Michel, en demandant à la Cour de Cassation de maintenir l’arrêt, pris en faveur du premier ministre nommé, dénonce-t-il.

En ce sens, le parlementaire Reynald Exantus appelle la Cour de Cassation à trancher sur le dossier de décharge, accordée à Fritz William Michel, dans le cadre de ce dossier.

Fritz William Michel n’a pas reçu décharge pour la période 2009-2011, quand il était comptable en chef à la Direction générale du budget au Ministère de l’économie et des finances (Mef), ajoute Exantus.

Un document, émis par la Cscca, certifie que « comptes de la direction générale des budgets ont été audités et décharges favorables ont été accordées sur la période, pendant laquelle j’étais le comptable en chef… », a indiqué le premier ministre nommé, dans une interview, accordée au journal Le Nouvelliste, le dimanche 1er septembre 2019.

Tout en estimant qu’il n’aurait pas de problème de décharge, Fritz William Michel espère, cette semaine, un vote favorable des députés à sa politique générale.

Cinq (5) nouvelles personnalités ont été désignées comme membres potentiels du gouvernement de Fritz William Michel, pour remplacer 5 autres personnalités, qui n’étaient pas éligibles pour occuper des postes ministériels, selon une commision ad hoc à la chambre des députés.

Les (5) nouvelles personnalités désignées sont Marie Lucie Joseph, possible titulaire au Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), Françoise Morailles, possible titulaire au Ministère de la culture et de la communication (Mcc), Manoucheka Néré, possible titulaire de la jeunesse, des sports et de l’action civique (Mjsac), Luz Kurta Cassandra François à celui du tourisme et Claude Joseph à celui des affaires étrangères et des cultes (Maec).

Des interrogations fusent, dans les milieux politiques, sur les velléités de plusieurs députés de parer au plus pressé, en se prononçant sur la proposition de politique générale du premier ministre nommé, avant de partir en vacances, le deuxième lundi de septembre, soit le lundi 9 septembre 2019. Faute de quoi, les députés devraient être convoqués, à l’extraordinaire, par la présidence, pour sanctionner la proposition de politique générale de Fritz William Michel. [emb rc apr 02/09/2019 14:30]