Dépêches

Haïti-Justice : Série de rassemblements pour réclamer la lumière sur la gestion de plusieurs milliards de gourdes au niveau de l’Ona


mardi 27 août 2019

P-au-P, 27 août 2019 [AlterPresse] --- Des syndicats d’ouvrières et d’ouvriers projettent d’organiser, tous les jeudis, des rassemblements devant plusieurs institutions publiques, en vue de réclamer la lumière sur la mauvaise gestion de plus de 5 milliards de gourdes (Ndlr : US $ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro = 111.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui), au sein de l’’Office national d’assurance-vieillesse (Ona), selon les informations obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

Le premier sit-in est prévu, ce jeudi 29 août 2019, devant les locaux de l’Ona, pour demander à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) de publier les arrêts de débet, relatifs à l’enquête menée sur ce dossier.

Ces rassemblements se tiendront devant les locaux des bureaux de l’Ona, de l’Office d’assurance accidents du travail, maladie et maternité (Ofatma), du Ministère des affaires sociales et du travail (Mast) et de la Cour supérieure des comptes.

« Nous allons demander à l’Ona de respecter l’argent des ouvrières et ouvriers, de leur garantir des prêts, et à la justice de poursuivre tous les complices dans le gaspillage des fonds de l’Ona ».

C’est ce qu’a déclaré Réginald Lafontant, coordonnateur du Groupement syndicat des travailleurs du textile pour la réimportation d’assemblage (Gosttra), joint au téléphone par AlterPresse.

Le Gostra invite tous les contribuables de l’Ona à investir les rues pour protester contre le gaspillage des fonds des travailleuses et travailleurs.

« Nous resterons mobilisés sur les lieux, jusqu’à ce que nous ayons des réponses satisfaisantes à nos revendications ».

Les ouvrières et ouvriers ne bénéficient pas de prêts au niveau de l’Ona. L’Ofatma ne rembourse pas les ouvrières et ouvriers, après leur hospitalisation, alors que des milliers de gourdes sont dilapidées, dénonce le Gostra.

De plus, aucune subvention, de la part de l’État, des patrons et des organisations non gouvernementales, n’a été accordée aux ouvrières et ouvriers pour la rentrée des classes, annoncée pour le lundi 9 septembre 2019, se plaint Dominique Saint-Eloi, coordonnateur de la Centrale nationale des ouvriers haïtiens (Cnoah).

Le mardi 2 juillet 2019, la Cscca a soumis officiellement, au sénat, un rapport d’analyse sur l’efficacité des dépenses publiques et l’évolution de la situation financière du pays pour l’exercice fiscal 2017-2018.

Le conseiller de la Cscca, Saint-Juste Momprévil, a dit relever des cas de clientélisme et de gabegies administratives dans plusieurs institutions publiques, telles que l’Ona, l’Office d’assurance véhicules contre tiers (Oavct) et l’Office national de l’aviation civile (Ofnac). [mj emb rc apr 27/08/2019 16:25]