Dépêches

Politique : Les jours de Jovenel Moïse seraient comptés, selon le regroupement Fòs opozisyon pwogresis en Haïti


jeudi 22 août 2019

P-au-P, 22 août 2019 [AlterPresse] --- Le revirement du sénateur proche du pouvoir, Joseph Lambert (du Sud-Est d’Haïti), vers le camp de l’opposition politique est un signe, montrant clairement combien les jours du président Jovenel Moïse seraient comptés, considère le regroupement Fòs opozisyon pwogresis (Fop).

« Quand le bateau va s’écrouler, il y en a toujours des bêtes qui partent », analyse l’ancien député Serge Jean Louis, un des dirigeants de Fop, lors d’une conférence de presse, le mercredi 21 août 2019, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

La réaction de Joseph Lambert traduit un malaise au sein du pouvoir, interprète Fòs opozisyon pwogresis

Dans ce contexte, la structure politique Fòs opozisyon pwogresis, de concert avec plusieurs autres organisations de l’opposition, projette de recourir à de nouvelles stratégies pour forcer Jovenel Moïse à démissionner de la présidence politique en Haïti.

Pour sa part, l’ingénieur-agronome Jean André Victor, membre de Fop, declare applaudir toutes démarches des parlementaires, en ce sens, tout en les appelant à prendre conscience de la gravité de la situation socio-économique et politique.

De nouvelles mobilisations, visant à exiger le départ du président Jovenel Moïse, impliqué dans un scandale de corruption, en rapport à la dilapidation présumée de plusieurs milliards de dollars américains du programme PetroCaribe d’aide vénézuélienne à Haïti, ont lieu régulièrement, depuis juillet 2018, dans un contexte de détérioration accélérée des conditions socio-économiques, partout sur le territoire national.

La monnaie haïtienne, la gourde, s’échange actuellement jusqu’à 96.00 gourdes pour 1.00 dollar américain, alors que le taux d’inflation dépasse 18%. [mj emb rc apr 22/08/2019 12:00]