Dépêches

Haïti-Politique : Le premier ministre nommé en butte à un problème de décharge, selon le député Joseph Manès Louis

14 des 18 ministres potentiels soupçonnés d’évasion fiscale en Haïti
lundi 19 août 2019

P-au-P, 19 août 2019 [AlterPresse] --- Le député de la commune de Cabaret, Joseph Manès Louis, dit attendre les précisions de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca), sur un problème de décharge, auquel est confronté le premier ministre nommé, Fritz William Michel.

Fritz William Michel n’a pas encore de décharge pour le poste de comptable en chef du Budget, occupé, entre 2009 et 2011, au niveau du Ministère de l’économie et des finances (Mef), fait savoir le parlementaire, joint au téléphone par l’agence en ligne AlterPresse.

Les députés du groupe minoritaire ont écrit à la Cscca pour que celle-ci apporte, avec preuves à l’appui, des précisions, sur ce dossier de décharge, informe-t-il.

Il en profite pour pointer du doigt le président Jovenel Moïse, qui a nommé plusieurs ministres en contravention avec la loi.

L’existence d’irrégularités, comme des titres « inexistants » de propriété, a été révélée dans les dossiers de plusieurs ministres potentiels.

14 des 18 ministres potentiels seraient des évadés fiscaux.

Ces 14 ministres potentiels se sont mis à jour, seulement le lundi 22 juillet 2019, en payant les cinq dernières années au fisc haïtien, a rapporté le journal « Le Nouvelliste », citant un membre de la commission, en charge d’étudier les dossiers des ministres potentiels et requérant l’anonymat.

De plus, certains ministres potentiels n’auraient pas fourni de certificats de décharge, de résidence, ni de titres de propriété.

A la chambre des députés, les membres de la commission spéciale, chargée d’étudier le dossier du Premier ministre nommé, Fritz William Michel, et des autres membres de son cabinet, s’en prennent à la Cour supérieure des comptes, qui aurait, disent-ils, refusé de coopérer avec ladite commission.

Il n’y a pas encore de réaction de la Cour des comptes à cette accusation.

La république d’Haïti se retrouve sans gouvernement, depuis le renvoi, le lundi 18 mars 2019, du premier ministre Jean Henry Céant, par la chambre des députés. [emb rc apr 19/08/2019 14:35]