Dépêches

Politique : Timide participation au sit-in du mercredi 14 août 2019, contre la corruption en Haïti


mercredi 14 août 2019

P-au-P, 14 août 2019 [AlterPresse] --- La participation des citoyennes et citoyens au sit-in, organisé, ce mercredi 14 août 2019, sur la place Toussaint Louverture, au Champs-de-Mars (principale place publique dans la capitale, Port-au-Prince) contre la corruption, a été très timide, constate l’agence en ligne AlterPresse.

A la mi-journée, ils étaient environ une dizaine de manifestantes et manifestants, visiblement sans pancarte en mains, à se rassembler, au point fixé, à l’occasion du premier anniversaire du mouvement PetroCaribeChallenge.

« Il est trop tôt pour évaluer l’activité, car elle s’étendra jusqu’à 7:00 pm » (23:00 gmt), tentait de convaincre James Beltis, membre du groupe des petrochallengers Nou p ap domi.

Cette journée de mobilisation a été lancée, dans un contexte de dégradation générale des conditions socio-économiques des citoyennes et citoyenns.

« De plus, nous sommes à l’approche de la rentrée scolaire, période durant laquelle les gens sont occupés dans les préparatifs », soulignait Beltis.

« Cela fait près d’un an que le peuple est mobilisé. C’est normal qu’il y ait des moments de fatigue », ajoutait-il.

Depuis le lancement du mouvement Petrocaribechallenge, les mobilisations se sont poursuivies à travers le pays et particulièrement lors des dates historiques, dont les 17 octobre, 18 novembre et 7 février.

Lancé sur Internet, le mardi 14 août 2018, par le cinéaste haïtien, Gilbert Mirambeau Jr, avec le slogan Kote Kòb Petwokaribe a ? (Où est l’argent des fonds Petrocaribe ?), le défi ’’PetroCaribeChallenge’’ a été repris et divulgué par le rappeur Valckensy Dessin, dit K-libr.

Le #hashtag est devenu viral sur Twitter, Facebook et Instagram.

Le mouvement, qui demandait, au départ, unr reddition de comptes sur la gestion des fonds PetroCaribe, réclame, à présent, le départ de Jovenel Moïse.

Ce dernier est soupçonné d’avoir utilisé, à travers son entreprise dénommée « Agritrans », des « stratagèmes de détournement de fonds publics », pour la réalisation de travaux publics dans le Nord, d’après deux rapports de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca), respectivement publiés les 31 janvier 2019 et 31 mai 2019.

Des avocats de la partie civile ont annoncé qu’ils vont prochainement déposer une réquisition, au parquet près le tribunal civil de Port-au-Prince, en vue de récuser le juge Ramonccite Accimé, actuellement en charge du dossier Petrocaribe.

L’ancienne titulaire du tourisme, Stéphanie Balmir Villedrouin, et l’ancien titulaire de la planification et de la coopération externe, Yves Germain Joseph, ont déjà été auditionnés, dans le cadre du dossier PetroCaribe, respectivement les jeudi 1er août 2019 et mercredi 31 juillet 2019. [mj emb rc apr 14/08/2019 16:55]