Développement durable

Crise alimentaire : Décaissement de 9 millions d’euros pour répondre aux besoins de 130 mille personnes affectées en Haïti


mardi 13 août 2019

P-au-P, 13 août 2019 [AlterPresse] --- L’Union européenne (Ue) a débloqué 9 millions d’euros d’aide humanitaire pour couvrir les besoins alimentaires et nutritionnels essentiels de plus de 130 mille personnes ; vivant dans les zones les plus affectées par la crise alimentaire.

Ces fonds sont décaissés, en réponse à la détérioration de la situation alimentaire et nutritionnelle à Haïti, indique un communiqué, en date du mardi 13 août 2019 ; dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Plus de 5 mille enfants de moins de 5 ans, souffrant de malnutrition aiguë, bénéficieront également d’une aide nutritionnelle vitale.

L’Ue se dit déterminée à apporter un soutien vital aux populations victimes de la crise alimentaire et nutritionnelle, qui sévit dans le pays.

Des actions, visant à renforcer l’analyse de la situation alimentaire et à améliorer la qualité de la réponse humanitaire, seront soutenues.

L’Ue signale une détérioration de la situation humanitaire en Haïti, ces derniers mois, avec de graves pénuries alimentaires.

« Entre 2018 et 2019, le nombre de personnes en situation de crise ou d’urgence alimentaire a doublé pour atteindre 2,6 millions, soit 25 % de la population », lit-on dans le communiqué.

De plus, il existe un niveau élevé de « la prévalence de la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans.

Cette prévalence est supérieure aux niveaux d’urgences de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) dans plusieurs zones, notamment dans le département du Nord-Ouest.

3 millions d’euros (Ndlr : US $ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro = 111.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui), mobilisés fin juillet 2019, sont destinés à la réduction des risques de catastrophe, avec un accent particulier sur la création, en Haïti, d’un lien efficace entre l’aide d’urgence, la réhabilitation et le développement (Lrrd).

Ceci est fait dans l’objectif d’assurer la transition entre les interventions d’urgence et l’aide au développement structurel du pays. [emb rc apr 13/08/2019 14:00]