Dépêches

Politique : Sit-in, le 14 août 2019, contre la corruption en Haïti, à l’occasion du premier anniversaire du mouvement PetroCaribeChallenge


mardi 13 août 2019

P-au-P, 12 août 2019 [AlterPresse] --- Un sit-in se tiendra, le mercredi 14 août 2019, contre la corruption, sur la place Toussaint Louverture, au Champs-de-Mars, (principale place publique dans la capitale, Port-au-Prince), à l’occasion du premier anniversaire du mouvement PetroCaribeChallenge.

Le groupe des PetroChallengers Nou p ap dòmi invite la population à renouveler son engagement en faveur de justice sociale et de la lutte contre la corruption,
lors d’une conférence de presse, ce lundi 12 août 2019, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Nou p ap dòmi dénonce l’impunité et tous les massacres, qui ont été perpétrés dans les quartiers populaires, notamment à La Saline (non loin du bord de mer à Port-au-Prince).

Le défi ’’PetroCaribeChallenge’’ a été lancé sur Internet, le mardi 14 août 2018, par le cinéaste haïtien, Gilbert Mirambeau Jr, avec le slogan Kote Kòb Petwokaribe a ? (Où est l’argent des fonds Petrocaribe ?).

Repris et divulgué par le rappeur Valckensy Dessin, dit K-libr, le #hashtag est devenu viral sur Twitter, Facebook et Instagram.

Une marée humaine de plusieurs millions de personnes était descendue dans les rues, à Port-au-Prince, ainsi que dans diverses villes en province, le mercredi 17 octobre 2018, dans le cadre du mouvement #PetroCaribeChallenge, pour demander des comptes sur l’utilisation des fonds PetroCaribe d’aide vénézuelienne à Haïti.

C’était la première grande manifestation anti-corruption en Haïti, organisée à l’occasion du 212e anniversaire de l’assassinat du fondateur de la nation haïtienne, Jean -Jacques Dessalines (17 octobre 1806-17 octobre 2018).

L’intensification, dans les rues, du mouvement PetroCaribeChallenge a permis de contraindre la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) à publier deux rapports, indexant d’anciens hauts fonctionnaires de l’Etat, dont des proches du pouvoir actuel ainsi que Jovenel Moïse (qui n’était pas président), dans la dilapidation de plusieurs milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 96.00 gourdes ; 1 euro = 111.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui).

Plusieurs plaignantes et plaignants ont déposé, à partir de janvier 2018, plus d’une soixantaine de plaintes, au bureau du juge d’instruction en charge du dossier PetroCaribe, Ramoncite Accimé. [mj emb rc apr 17/10/2018 16:30]