Perspectives

Haïti-Éducation : L’historien Jean Roger Petit-Frère, un éveilleur de l’esprit critique


vendredi 9 août 2019

P-au-P, 09 août 2019 [AlterPresse] --- Plusieurs ministères haïtiens saluent la mémoire de l’historien et professeur d’Université, Jean Roger Petit-Frère, décédé, dans la matinée du jeudi 8 août 2019, à l’âge de 77 ans, des suites d’un infarctus massif, selon les témoignages rassemblés par l’agence en ligne AlterPresse.

Jean Roger Petit-Frère était un mapou dans l’enseignement, en Haïti, de l’histoire et des idées politiques, selon le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp).

Cet éveilleur de l’esprit critique a également formé de nombreuses générations d’étudiantes et d’étudiants à l’École normale supérieure (Ens) et à l’Institut national d’administration, de gestion et des hautes études internationales (Inaghei), rappelle le Menfp.

Homme d’une rare simplicité, Petit-Frère était aussi un enseignant émérite, un illustre professeur des sciences sociales et humaines.

Cet spécialiste dans la déconstruction du discours remettait en question tout dogmatisme et questionnait constamment ce qui peut paraitre évident pour le profane.

Par son approche critique, il a su marquer le monde universitaire et de nombreux jeunes étudiantes et étudiants.

Pour sa part, le Ministère de la culture et de la communication (Mcc) applaudit le parcours professionnel, académique remarquable du politologue, historien et professeur d’Université, Jean Roger Petit-Frère.

Roger Petit-Frère fut un fan de l’orchestre Tropicana d’Haïti, qui lui a servi d’objet d’étude, à travers son mémoire de maitrise portant sur « l’idéologie dans la musique haïtienne », souligne le Mcc.

« Par son enseignement, son amour de la patrie et son sens du devoir accompli, il a su toucher et servir de modèle à la jeunesse estudiantine, la communauté universitaire, et à certains cadres techniques et politiques du Ministère de la Culture et de la Communication ».

Son enseignement, invitant les étudiantes et étudiants, ainsi que les cadres à développer leurs capacités de réflexion et à adopter une posture critique, « continuera de vivre et de faire avancer la culture et la communication », reste convaincu le Mcc.

Pétri de l’amour d’Haïti, il était un homme honnête, qui s’est dévoué à marquer, à sa façon, le pays.

Né à Saint-Louis du Nord (Nord-Ouest d’Haïti), le 2 février 1942, Jean Roger Petit-Frère a consacré une quarantaine d’années de sa vie dans l’enseignement secondaire et universitaire en Haïti.

L’Université d’État d’Haïti (Ueh), qui pleure le départ de Jean Roger Petit-Frère, voit en lui un symbole, un véritable universitaire et un intellectuel. [emb rc apr 09/08/2019 15:25]