Dépêches

Politique : Sit-in projeté contre Jovenel Moïse, le 28 juillet 2019, devant l’ambassade américaine en Haïti


mardi 23 juillet 2019

P-au-P, 23 juil. 2019 [AlterPresse] --- Des organisations de base et populaires projettent d’organiser, le dimanche 28 juillet 2019, un sit-in, devantl’ambassade étasunienne, en Haïti, pour continuer d’exiger la démission du président Jovenel Moïse , selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Les organisations initiatrices du sit-in sont Fòs opozisyon site solèy, Petwo zewo tolerans, Òganizasyon jèn pwogresis yo, la Plateforme des organisations engagées pour changer Haïti (Poech) et Aba mizè.

« A l’occasion du 104e anniversaire (28 juillet 1915 - 28 juillet 2019) du premier débarquement des troupes américaines en Haïti, nous allons gagner les rues pour exiger un procès PetroCaribe et dénoncer les massacres à La Saline », fait savoir Patrice Célestin, coordonnateur de Fòs opozisyon site solèy.

La mobilisation du 28 juillet 2019 viserait aussi à « demander au gouvernement américain d’arrêter de supporter les corrompus au pouvoir et les assassins en Haïti », souligne, de son côté, Jhonson Joseph, coordonnateur de Aba mizè.

Les organisations, convocatrices du rassemblement du 28 juillet 2019, tiendront, les mercredi 24 et jeudi 25 juillet 2019, à Port-au-Prince, des journées d’expositions de photos des victimes des massacres à La Saline, Tokyo (au nord de la capitale, Port-au-Prince) et à Carrefour Feuilles (périphérie sud-est).

Au moins 20 personnes sont mortes, 2 sont portées disparues et 6 autres blessées par balles, lors des violences armées dans le quartier de La Saline (non loin du bord de mer, à Port-au-Prince), au cours de la période allant du vendredi 5 au samedi 13 juillet 2019, selon un nouveau rapport du Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), publié le jeudi 18 juillet 2019.

Au moins 71 morts ont été enregistrés lors de la tuerie, commise les 1er et 13 novembre 2018 au quartier de La Saline, suivant un autre rapport, publié par le Rnddh, le jeudi 20 décembre 2018.

Huit (8) personnes ont été tuées et une douzaine ont été blessées, dans la nuit du 24 avril 2019, par la bande armée du nommé Sony Jean, alias Ti Je. [emb rc apr 23/07/2019 16:35]