Dépêches

Haïti-Crise : Le Rdnp réitère son appel à un compromis politique


mardi 16 juillet 2019

P-au-P, 16 juil. 2019 [AlterPresse] --- Objet de vives critiques, après des accusations non confirmées, le mardi 18 juin 2019, de son secrétaire général, contre des dirigeants de différentes formations politiques, le parti politique Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (Rdnp) appelle aujourd’hui, de nouveau, à un compromis politique entre le pouvoir en place et tous les opposants politiques, en vue d’une issue à l’impasse politique.

Un compromis politique avec tous les protagonistes, y compris le président Jovenel Moïse, est indispensable, insiste le secrétaire général du Rdnp, Eric Jean-Baptiste, lors d’une conférence de presse, le mardi 16 juillet 2019, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Les secteurs politiques de l’opposition continuent d’appeler à la poursuite de la mobilisation pour réclamer la démission de Jovenel Moïse et le renvoi du système politique en place.

« Nous avons fait le choix d’un système politique basé sur la démocratie. Celle-ci requiert une discussion permanente. Les problèmes doivent être résolus autour d’une table », argue le Rdnp, regrettant le fait que tout se résume à la démission, de plus en plus réclamée, de Jovenel Moïse.

Les sénateurs de l’opposition envisageraient de demander l’amnistie pour les personnes impliquées dans la dilapidation présumée des fonds PetroCaribe, avait déclaré, au cours du mois de juin 2019, le secrétaire général du Rdnp, considéré comme un défenseur zélé de Jovenel Moïse.

Cette déclaration constitue une manœuvre de diversion, avaient, alors, réagi plusieurs dirigeants d’organisations politiques.

Ces déclarations fracassantes d’Eric Jean-Baptiste ont provoqué des remous au sein du Rdnp, dont certains membres avaient manifesté l’intention de quitter cette formation politique, au lendemain de la sortie publique d’Eric Jean-Baptiste, tandis que d’autres avaient souhaité la tenue, le samedi 29 juin 2019, d’une convention extraordinaire pour dissiper les malaises dans cette formation politique.

A date, 16 juillet 2019, aucune information ne filtre sur le suivi donné aux revendications internes, pour l’organisation d’une assemblée extraordinaire au Rassemblement des démocrates nationaux progressistes. [emb rc apr 16/07/2019 15:15]