Dépêches

Politique : Nou p ap dòmi appuie les prochaines mobilisations antigouvernementales des samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019 en Haïti


mardi 2 juillet 2019

P-au-P, 02 juil. 2019 [AlterPresse] --- Les petrochallengers, regroupés au sein de la structure Nou p ap dòmi, soutiennent les mobilisations populaires, prévues, les samedi 6 et dimanche 7 juillet 2019, à travers le territoire national, en Haïti, en vue de continuer de réclamer le départ du président Jovenel Moïse.

Nou pap dòmi dit appuyer toute mobilisation générale, visant à réclamer la justice sociale, a déclaré Vélina Elysée Charlier, membre du regroupement, lors d’une conférence de presse, ce mardi 2 juillet 2019, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Ces deux journées de mobilisations ont été lancées par les petrochallengers, regroupés au sein de la structure Nou p ap konplis, dans le but de marquer le premier anniversaire du déclenchement des émeutes antigouvernementales, les premières contre Jovenel Moïse, les vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 juillet 2018.

Ces événements de début juillet 2018 ont été provoqués par la corruption, l’insécurité sociale et la mauvaise répartition des richesses, rappelle Nou pap dòmi.

Les petrochallengers de Nou pap dòmi dénoncent les autorités étatiques, qui n’ont pris, jusqu’à présent, aucune mesure institutionnelle pour empêcher de nouvelles émeutes en Haïti.

Or, la situation socio-économique d’Haïti continue de se dégrader, avec un taux d’inflation record de plus de 18% (mai 2019).

La tentative d’augmentation des prix des produits pétroliers, sur le marché national, avait provoqué, en juillet 2018, des émeutes, spontanées dans les principales villes du pays et marquées par la mort d’une vingtaine de personnes.

Ces bouleversements ont également contraint à la démission le premier ministre d’alors, Jack Guy Lafontant (chef du gouvernement en Haïti, du 21 mars 2017 au 16 septembre 2018), et son gouvernement. [mj emb rc apr 02/07/2019 15:42]