Dépêches

Médias : Le Centre Pen Haïti se solidarise avec les travailleurs de la presse, victimes de violences


mercredi 6 mars 2019

P-au-P, 5 mars 2019 [AlterPresse] --- Le Centre Pen Haïti exprime sa solidarité avec les travailleurs de la presse victimes, selon lui, de l’insécurité, de brutalités policières ou de représailles politiques, dans l’exercice de leurs professions.

Dans une note de presse en date du 5 mars 2019, transmise à l’agence en ligne AlterPresse, il exprime sa sympathie envers tous les journalistes victimes d’agressions et de répressions violentes, tant à Port-au-Prince que dans les villes de province.

Des journalistes ont été l’objet d’agressions diverses lors des mobilisations organisées du jeudi 7 février au lundi 18 février 2019, pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse, dénoncer la corruption et la misère dans le pays.

« Des manifestants ont frappé des journalistes, abîmé des véhicules de presse, tenté de saisir des équipements de journalistes, des agents de la Police nationale d’Haïti ont menacé des journalistes, les locaux de la Télévision nationale d’Haïti (Tnh) ont été attaqués, des équipements brûlés, des directeurs de deux médias ont dénoncé le brouillage de leurs ondes ».

Ces informations ont été rapportées par l’Association nationale des médias haïtiens (Anmh), l’Association des médias indépendants d’Haïti (Amih) et l’Association des journalistes haïtiens (Ajh), dans une note conjointe en date du 13 février 2019.

Le journaliste Robenson Sanon a été blessé par balle le mercredi 13 février 2019, dans l’exercice de ses fonctions.

Le Centre Pen Haïti dit s’opposer à toute forme de censure arbitraire envers la libre circulation des idées et des informations.

Il invite tous les travailleurs de la plume « à se solidariser et à renforcer leur communauté afin de réclamer d’une même voix le respect le plus strict des garanties constitutionnelles de la liberté d’expression et des droits humains ».

« La recherche du progrès vers un ordre politique et économique mieux organisé en faveur de toute la communauté haïtienne implique la critique des gouvernements, des administrations et des institutions », souligne-t-il.

Toutefois, il met en garde contre les publications délibérément mensongères, la falsification et la déformation des faits à des fins politiques et personnelles. [emb apr 05/03/2019 11:35]