L’Opl attire l’attention des autorités sur la dégradation de l’environnement d’Haïti

P-au-P, 5 juin 2018 [AlterPresse] --- La coordination des sections communales de l’Organisation du peuple en lutte (Opl) attire l’attention des autorités haïtiennes sur le mauvais état de l’environnement physique haïtien, à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, ce 5 juin 2018.

Pendant que des réflexions se font ailleurs sur la manière de lutter, entre autres, contre l’érosion, la déforestation, l’insalubrité, ’’la journée mondiale de l’environnement passe comme une journée sans importance en Haïti’’, déplore la coordination, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Cette journée devrait nous permettre de faire des réflexions très poussées sur la façon de lutter contre la déforestation, le déboisement, la destruction des couches d’ozone, la sécheresse, l’érosion, la pollution, estime la coordination.

Elle mentionne l’inapplication de l’arrêté gouvernemental du 13 juillet 2013 interdisant l’importation des produits en plastiques, qui représente en Haïti depuis quelques temps l’un des plus grands problèmes environnementaux.

Une pétition avait appelé le gouvernement haïtien à faire appliquer cet arrêté ministériel, interdisant la production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation, sous quelque forme que ce soit, des sacs en polyéthylène et objets en polystyrène expansé à usage alimentaire unique.

L’Opl critique la faiblesse de l’État et le manque d’engagement du gouvernement pour lutter contre cette pollution.

La situation d’insalubrité est aussi fréquente dans les périmètres du Palais national comme dans la majorité des villes du pays, déplore-t-elle.

Elle encourage tout le monde à œuvrer pour un environnement sain, propre et plus vivable.

Adopté le 5 juin 1972 à Stockholm (Suède), la journée mondiale de l’environnement est célébrée, cette année, autour du thème : « Combattons la pollution plastique ».

Les gouvernements, les industries, les communautés et les individus sont encouragés à explorer ensemble des alternatives durables afin de réduire de toute urgence la production et l’utilisation excessive de plastiques à usage unique responsable de la pollution de nos océans et représentant une menace pour la santé. [fb emb vs apr 16 :16]