Haïti-Politique : Moins de trois jours après sa démission, Evans Paul décide de revenir au Comité de pilotage

P-au-P, 7 mai 2018 [AlterPresse] --- Moins de trois jours après sa démission annoncée via Whatsapp, l’ancien premier ministre Evans Paul, également dirigeant du parti Konvansyon Inite Demokratik (Kid), décide de revenir au Comité de pilotage des États généraux sectoriels de la nation.

Une correspondance d’Evans Paul, en date du 4 mai, circulant sur le réseau Whatsapp, à l’adresse du vice-président du Comité de pilotage Jean Claude Desgranges, faisait état de sa démission.

Paul, pour justifier cette démission, avait évoqué une main mise sur les États généraux sectoriels par une ou deux personnes formant un clan qui ne respecte pas les autres.

Le Comité de pilotage n’avait pas reçu de lettre formelle de démission de l’ancien premier ministre, avait fait savoir Louis Naud Pierre, secrétaire exécutif des États généraux sectoriels de la nation.

Le Comité est au courant d’un texte assimilé à une lettre de démission, ayant circulé sur le réseau Whatsapp, mais « il n’y a pas de démission formelle », a-t-il déclaré.

Il a estimé qu’institutionnellement, cela ne peut pas être considéré comme une démission.

Suite à des échanges orageux entre des membres du Comité, une éventuelle démission d’Evans Paul a été évoquée, selon une source.

Entre-temps, trois membres du Comité de pilotage ont déjà remis leur démission. Il s’agit de l’historien Claude Moïse, l’ancien premier ministre Jacques Édouard Alexis et l’ancien président du Comité de pilotage, Mgr Louis Kébreau.

Pour sa part, l’ancienne première ministre Michèle Pierre-Louis a boudé toutes les réunions du Comité de pilotage, depuis l’installation de ce dernier. [apr 04/05/2018 23:00]