Jovenel Moïse veut encourager les entreprises étrangères à investir dans l’électricité en Haïti

P-au-P, 13 déc. 2017 [AlterPresse] --- Le président Jovenel Moïse annonce un appel à manifestation d’intérêt à partir de la fin de ce mois de décembre 2017, visant à permettre, dit-il, à des entreprises étrangères de venir investir dans la branche de l’électricité en Haïti.

Le chef de l’Etat dit souhaiter qu’il y ait une compétition transparente pour produire, distribuer et vendre de l’électricité dans le pays.

Il s’est exprimé ainsi, dans une interview accordée à Radio France internationale (Rfi), le mardi 12 décembre 2017, en marge d’un sommet sur le climat, à Paris (France).

« Ce qui a manqué est une stratégie pour produire plus d’énergie à moindre coût, la distribuer et la commercialiser au mieux », estime-t-il.

Engager la nation à construire un réseau électrique national, produire une quantité suffisante d’énergie à l’aide de sources propres et renouvelables font partie de l’approche, actuellement en cours dans diverses localités, rappelle Moïse.

Jovenel Moïse avait promis de doter le pays d’électricité publique 24h/24, dans un délai de 24 mois, (soit au mois de mai 2019), affirmant avoir commencé la réalisation de ce rêve à partir d’un programme d’électrification rurale, dénommé Kay pa m klere.

Un mini-système solaire, avec une autonomie de 36 heures, sera installé dans chaque maison des sections communales pour permettre d’alimenter quatre ampoules électriques, de recharger un téléphone portable et un poste de radio.

Actuellement, le secteur privé fournit 60% de la production de l’électricité en Haïti. Le reste est à la charge la compagnie publique Électricité d’Haïti (Ed’h), qui s’assure aussi de la transporter, la distribuer et de la commercialiser.

Ces chiffres ont été fournis lors de la clôture, le vendredi 22 septembre 2017, du Forum sur la compétitivité et l’investissement (Fci).

Le taux de facturation de l’Ed’h a atteint 41% pour le mois de septembre 2017. Quant au taux de recouvrement, il est à 87%, pour environ 184 mille clientes et clients abonnés à Port-au-Prince.

Pour l’ensemble des villes de provinces avec une clientèle de 120 mille abonnés, le taux de facturation est de 29% pour le moment, et le taux de recouvrement de 68%.

Des 22% des ménages, connectés au réseau (réguliers et fraudeurs), seulement 12% sont des clientes et clients de l’Ed’h. [emb gp apr 13/12/2017 12:00]

Source photo : @moïsejovenel