Haïti : Après l’échec électoral, l’opposition politique tente de recoller les morceaux

P-au-P, 22 août 2017 [AlterPresse] --- Après l’échec, essuyé dans les élections controversées de 2016, l’opposition politique tente de recoller les morceaux, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Plusieurs personnalités politiques, dont des parlementaires, se sont rencontrées, le samedi 20 août 2017, à l’Arcahaie (au nord de la capitale, Port-au-Prince), en vue de définir un plan d’actions unitaires pour le « secteur démocratique » en Haïti.

De cette journée de discussions, émerge ce que les participantes et participants appellent « la déclaration de l’Arcahaie ».

C’est un document, relatant la situation accablante d’Haïti ainsi que les revendications et objectifs de toutes celles et de tous ceux impliqués dans la démarche de recomposition de l’opposition politique, plus de 6 mois après l’investiture de Jovenel Moïse, du Parti haïtien tèt kale (Phtk), à la présidence de la république d’Haïti..

« La déclaration de l’Arcahaie », en date du 20 août 2017, évoque également des points liés au rassemblement des différents morceaux de l’opposition, à l’élaboration d’un plan d’actions unitaires, à la relance du combat démocratique pour la reprise du pouvoir de manière démocratique, entre autres, a confié à AlterPresse le député Printemps Bélizaire, du parti Fanmi lavalas.

Cette démarche, de différentes personnalités politiques, vise le redressement de la situation politique en Haïti. Les actions du pouvoir en place n’ont rien à voir avec la défense des intérêts du peuple, contrairement aux promesses lors des élections, selon l’ex sénateur Yvon Feuillé.

Conscientes de la faiblesse de l’opposition politique, du fait de son morcellement et de sa minorité au parlement, ces personnalités politiques ont organisé cette « rencontre citoyenne » dans la ville, où a été cousu, en mai 1803, le bicolore (bleu et rouge) haïtien.

« Il s’agit d’un mouvement de l’opposition, mais, jusqu’ici, il n’y a pas encore de parti ni de groupe organisé. La première démarche a été une manifestation citoyenne, réunissant des membres de différents secteurs de la vie nationale », fait savoir Printemps Bélizaire.

Un comité de suivi devra être mis sur pied, dans les jours à venir. Plusieurs rencontres sont prévues avec l’ensemble des partis politiques de l’opposition et toute autre actrice / tout autre acteur, concernés par la dégringolade du pays, ajoute-t-il.

L’objectif est d’élaborer un plan d’actions unitaires, devant renforcer la lutte de l’opposition démocratique, en vue d’aboutir à la « reconquête de la démocratie haïtienne ». [apr 22/08/2017 12:20]