Haïti-Santé : Des techniciens haïtiens seront formés en génie biomédical, annonce l’Usaid

P-au-P, 18 janv. 2017 [AlterPresse] --- Des techniciens haïtiens seront formés en génie biomédical pour faciliter la réparation et l’entretien des équipements biomédicaux en Haïti.

Cette annonce a été faite lors de la signature d’un partenariat entre l’Agence américaine pour le développement International (Usaid), les fondations Kellogg W.K. et General electric (Ge), entre autres, le mardi 17 janvier 2017, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Un effectif de 12 nouveaux techniciens haïtiens devront être certifiés pour entretenir et réparer l’équipement biomédical, dans le cadre de ce projet financé par l’Usaid à hauteur d’un million de dollars américains.

Cette formation qui sera effectuée à travers le projet Reparasyon pou amelyore ekipman medikal (Repare) permettrait de combler un besoin essentiel du système de santé haïtien, selon les responsables.

« À cause du manque de professionnels formés pour les réparer en Haiti, de nombreux équipements en panne demeurent hors service ou sont envoyés aux Etats-Unis pour des réparations coûteuses et longues, privant les établissements de santé des outils nécessaires au traitement des patients », affirme l’ambassadeur américain, Peter Mulrean.

« S’il est vrai qu’il faut des ressources médicales en qualité et en quantité, pour faire fonctionner le système de santé, il est aussi évident que sans des équipements et des appareils, il sera difficile aussi de trouver le diagnostic nécessaire à une bonne prise en charge de nos patients », fait savoir, pour sa part, le directeur général de l’Hôpital de l’université d’État d’Haïti (Hueh), Dr Gabriel Timothée.

« Il est impératif d’inclure les techniciens biomédicaux dans l’équation et dans le plan de développement de ressources humaines », encourage David M. Barash, directeur exécutif du portefeuille mondial de la santé et directeur médical en chef de la fondation General electric.

Ce projet pourra créer de l’opportunité pour réparer les équipements médicaux et empêcher également des matériels de tomber en panne à cause d’une mauvaise utilisation, espère Alix Cantave, le chef de programme pour Haïti de la Fondation W.K Kellogg.

Les autres institutions impliquées dans le projet Repare sont la Fondation Saint-Boniface Haïti, Partners in Health/Zanmi Lasante et le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp).

La fondation Kellogg assure la formation tandis que l’Usaid assure le financement de l’Hôpital Saint Boniface où les séances de formation se déroulent dans un atelier doté d’équipements appropriés. [jep emb gp apr 18/01/2017 11 :45]