Haïti-Élections : Réouverture de la campagne électorale, ce 3 novembre 2016

P-au-P, 03 nov. 2016 --- [AlterPresse] --- La campagne électorale, pour la présidentielle, le tiers du Sénat et les législatives partielles, est rouverte, ce 3 novembre 2016.

La date de la campagne électorale, initialement prévue le 7 novembre, a été avancée en vue d’encourager la population à participer aux élections, a précisé le Conseil électoral provisoire (Cep) dans une note, en date du 31 octobre 2016 et transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Suite au passage de l’ouragan Matthew, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016, plusieurs structures électorales, touchées ou détruites, ont contraint le Cep à reporter les élections, qui devaient avoir lieu le 9 octobre 2016, au 20 novembre 2016.

L’ouragan a aussi perturbé le déroulement de la campagne électorale, qui devait s’achever le vendredi 7 octobre 2016.

Plusieurs personnalités de la vie sociale et politique ont émis des réserves quant à la capacité du Cep à organiser les élections, dans le délai imparti.

Dans une déclaration à la presse, Max Mathurin, ancien président du Cep de 2006, dit craindre un désintérêt de la population dans les zones touchées.

Le Conseil électoral avait souligné, à l’exécutif, la nécessité de réparer, en 10 jours, les centres et bureaux de vote, détruits par les effets dévastateurs de Matthew.

Le conseiller électoral, Jean Simon Saint-Hubert, a émis des réserves sur les moyens de respecter l’échéance du 20 novembre 2016, retenue pour la tenue du premier tour de la présidentielle, du tiers du Sénat et la finalisation des législatives partielles.

Les 270 écoles touchées, qui serviront d’infrastructures électorales, seront réhabilitées à temps, a tenté de rassurer le porte-parole de la présidence, Eddy Jackson Alexis.

Il a aussi indiqué que l’exécutif a donné des instructions formelles, afin de réhabiliter les voies d’accès des zones enclavées.

Selon les déclarations de la conseillère électorale Marie Frantz Joachim, le Cep a déjà repris le recyclage de son personnel vacataire : superviseurs, agent de sécurité et membres des bureaux de vote.

Dans un communiqué de presse, en date du 2 novembre 2016, le titulaire du Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp), Camille Junior Edouard, rappelle aux commissaires du gouvernement, des 18 juridictions de tribunaux de première instance du pays, leur devoir de neutralité et d’impartialité, en cette période de reprise des activités électorales.

Il estime impérieux, pour les commissaires de gouvernement, de répondre aux demandes des autorités locales, lorsqu’ils devront intervenir pour prévenir ou réprimer toutes atteintes ou infractions, liées au processus électoral.

Le Mjsp donne la garantie que toutes les dispositions ont été prises, en vue du bon déroulement des élections, conformément aux directives du président provisoire, Jocelerme Privert, et du premier ministre, Enex Jean-Charles. [am emb gp apr 03/11/2016 11:50]