Español English French Kwéyol

Haïti-Médias : La Sohddh exige justice pour les journalistes haïtiens assassinés

P-au-P, 27 oct. 2016 [AlterPresse] --- La Solidarité haïtienne de défense des droits humains (Sohddh) réclame justice pour les journalistes assassinés dans le pays, dans une note en date du jeudi 27 octobre 2016, transmise à AlterPresse.

La lutte pour la fin de l’impunité contre les journalistes devrait être la priorité de tout un chacun, recommande-t-elle, en prélude à la journée internationale de la fin de l’impunité, pour les crimes commis contre les journalistes, le mercredi 2 novembre 2016.

L’impunité entraîne un plus grand nombre d’assassinats, parce qu’elle représente, dit-elle, un facteur d’aggravation de conflits et d’effondrement des systèmes de droit et justice.

Doivent obtenir justice, entre autres, les journalistes Jean Léopold Dominique, abattu le 3 avril 2000, Félix Lamy, porté disparu le 10 décembre 1991, Jacques Roche, enlevé et torturé 4 jours avant d’être assassiné le 14 juillet 2005, exige-t-elle.

Elle cite également les journalistes Jean Richard Louis-Charles et Jean Liphète Nelson, assassinés respectivement les 9 février 2011 et 5 mars 2012.

Les journalistes subissent, non seulement des agressions mortelles, mais aussi la torture, la disparition forcée, la détention arbitraire, l’intimidation, le harcèlement et les agressions sexuelles, condamne la Sohddh.

Elle appelle les gouvernements, la société civile, les médias à se mobiliser, dans l’idée de mettre fin à l’impunité contre les journalistes.

Elle encourage également l’État haïtien à agir, en vue de garantir la liberté de la presse et de combattre l’impunité en Haïti.

L’organisation de défense des droits humains exhorte les autorités concernées à prendre des mesures, pour prévenir la violence contre les journalistes. [jd emb apr 27/10/2016 15 :15]