Haïti-Matthew : Cavaillon, blessée par sa magnifique rivière

Cavaillon, 20 oct. 2016 [AlterPresse] --- La commune de Cavaillon (département du Sud) a été sévèrement affectée par le débordement de sa rivière en crue, lors du passage du cyclone Matthew, les 3 et 4 octobre derniers, observe l’agence en ligne AlterPresse.

La rivière de Cavaillon en crue est à l’origine d’innombrables dégâts, causés dans la zone, inondant la plupart des maisons de cette commune, selon les témoignages recueillis par AlterPresse (voir la vidéo ci-dessous).

De forts vents ont également emporté la toiture des maisons des riverains, rapporte un habitant de Cavaillon, lui-même surpris, dans son lit, par les eaux tumultueuses de la rivière.

Cette commune est située à 20 kilomètres de la ville des Cayes et à plus de 150 kilomètres au sud de la capitale Port-au-Prince.

Sur les rivages, qui accueillent, chaque année, le Festival de la rivière, les eaux ont recouvert et emporté plusieurs arbres, regrette-t-il.

Dans une section communale, « la plupart des maisons ont été détruites, il n’en reste que trois. Les gens sont maintenant sans abri », déplore-t-il.

Un jeune habitant, frisant la trentaine, tente de rapiécer sa maison, détruite par le cyclone Matthew, dans un espace où les arbres du village, qui servaient de décor à l’environnement, sont complètement dégarnis.

Un autre villageois exprime son chagrin face à la perte de ses 50 poules, de ses cabris et son jardin.

« Tous les cocotiers et les arbres, qui pouvaient donner la vie, sont détruits », se plaint un vieillard, qui dit ne pas savoir à quels saints se vouer.

Il en profite pour critiquer la mauvaise répartition de l’aide humanitaire, qui ne serait profitable, selon lui, qu’aux plus aisés.

473 morts, 75 disparus, 339 blessés et plus de 175 mille 500 personnes sinistrés ont été enregistrés suite au passage de Matthew, selon un bilan officiel, toujours partiel.

Parmi les personnes affectées par l’ouragan, 1 million 400 mille personnes sont en besoin urgent d’aide humanitaire, a fait savoir le Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (Mict), dans un rapport daté du 10 octobre 2016. [jep emb gp apr 20/10/2016 16:45]