Dépêches

Haïti-Education : Reprise des classes, ce 10 octobre 2016, sauf dans les zones ravagées par Matthew


lundi 10 octobre 2016

P-au-P, 09 oct. 2016 [AlterPresse] --- Après cinq jours de suspension (du lundi 3 au vendredi 7 octobre 2016), la reprise des activités scolaires sera effective, ce lundi 10 octobre 2016, excepté dans les zones considérablement frappées durant le passage du cyclone Matthew sur Haïti, confirme le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) dans une note transmise le 9 octobre 2016 à AlterPresse.

« Le Menfp recommande aux directions, aux enseignantes et enseignants, d’organiser, dans les établissements scolaires, au cours de cette première semaine de relance, des activités pédagogiques autour des cyclones et de leur impact sur la société haïtienne, avec un regard sur les conséquences de Matthew, et de la nécessaire solidarité entre les citoyennes et citoyens pour se relever ».

Environ 300 écoles ont été endommagées (partiellement ou totalement), suivant les premières données fournies par les missions de terrain dans les départements les plus affectés, souligne la note du Menfp.

Le ministère de l’éducation n’a pas encore rendu public le calendrier remanié 2016-2017, qui devrait prendre en compte les 5 jours de classe perdus, du lundi 3 au vendredi 7 octobre 2016, environ un mois après la réouverture officielle (le lundi 5 septembre 2016) des classes, pour l’année académique scolaire 2016 - 2017.

Difficile, pour le moment, de calculer le nombre de jours de classe, que perdront, en réalité, les élèves dans le Sud, la Grande Anse et les Nippes (Sud-Ouest). Le calendrier scolaire remanié 2016 – 2017 devrait tenir compte du long retard, qui sera enregistré dans la mise en œuvre des curricula et autres programmes, avec les conséquences du cyclone Matthew.

Cependant, le Menfp déclare « envisager un appui psycho-social, aux élèves des départements affectés ainsi qu’aux personnels pédagogique et administratif ».

Le niveau de traumatisme, subi par les élèves, dans les départements géographiques avec le plus de dommages, après Matthew), mais aussi dans les départements les moins touchés, n’est pas encore évalué.

N’est pas encore déterminée, non plus, l’ampleur des travaux d’assainissement et de prévention des maladies environnementales (risques d’aggravation de l’épidémie du choléra, de développement de la typhoïde, du tétanos – plusieurs personnes ayant été blessées durant le cyclone). Ni le délai d’accomplissement des dits travaux ainsi que de réhabilitation des infrastructures scolaires.

Des opérations de réhabilitation des infrastructures scolaires devraient être prochainement lancées, par le gouvernement, en vue de faciliter la reprise des cours, dans le meilleur délai » dans les zones touchées durant le passage du cyclone Matthew.

L’estimation des coûts et des intrants nécessaires serait « déjà finalisée », pour les 300 écoles, « partiellement ou totalement endommagées », d’après les premières estimations des équipes gouvernementales de terrain.

Les images, diffusées par les médias, qui ont délégué des journalistes, dans les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest), relatent une situation de grand désastre, incluant une quantité importante de toitures en tôles de maisons (et d’écoles) emportées par les forts vents du cyclone Matthew. [rc apr 09/10/2016 18:00]