Español English French Kwéyol

Haïti-Élections : Plus d’une centaine de candidats aux sénatoriales partielles du 9 octobre

Le rejet de la candidature de Gérald Mathurin suscite des remous

P-au-P, 10 août 2016 [AlterPresse] --- Plus d’une centaine de candidats sont agréés à participer aux élections du tiers du Sénat du 9 octobre 2016, selon une liste publiée par le Conseil électoral provisoire (Cep), en date du 9 août.

Une liste de 118 postulants agréés a été publiée conformément à l’article 98 du décret électoral du 2 mars 2015, portant sur le renouvellement du tiers du Sénat, selon le décompte effectué par AlterPresse.

Deux candidatures ont été rejetés, celle de Gérald Michel Mathurin, de l’Organisation du peuple en lutte (Opl) pour le département du Sud-Est, et celle de Rémile Casimir, du Consortium pour le département de l’Ouest, indique le communiqué du Cep.

Gérald Michel Mathurin n’a pas été agréé pour le non-respect de l’article 90 alinéa h du décret électoral traitant de décharge et en exécution de l’arrêt du Bureau du contentieux électoral national (Bcen) du dimanche 7 août 2016.

Ce rejet a déjà provoqué beaucoup de remous dans le Sud-Est. S’exprimant au micro de correspondants locaux, des dirigeants d’organisations sociales se sont élevés contre cette disposition et ont annoncé une mobilisation en faveur de l’intégration de Mathurin dans la course.

Aux sénatoriales de 2015, Gérald Mathurin, ex-ministre de l’agriculture durant 7 mois, de mars 1996 à octobre 1997, s’était trouvé dans la même situation.

Suivant des informations, la documentation partielle ou totale concernant la gestion de Mathurin en tant qu’ancien ministre ne serait pas disponible, suite aux dommages causés au local du ministère de l’agriculture, lors du tremblement de terre de 2010. Il est question également d’un incendie qui aurait affecté le même ministère.

Le débat reste ouvert sur l’attitude en ces circonstances de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif ainsi que du parlement, habilités à produire des documents de décharge.

Aucun arrêt de débet n’a non plus été pris contre l’ex haut fonctionnaire d’État.

D’autre part, un candidat du Consortium pour le département de l’Ouest, Rémile Casimir ne pourra pas non plus participer aux élections sénatoriales pour le non-respect de l’article 90 alinéa d du décret électoral traitant du certificat de nationalité.

Sa candidature a été rejetée à cause de l’absence du dit certificat ou avis de réception dans son dossier. Casimir n’a pas formulé de demande y relative au service de l’immigration et de l’émigration, selon le Cep.

Suivant le calendrier électoral, les prochaines élections sont prévues les 9 octobre 2016 (1er tour) et 8 janvier 2017 (second tour). [emb gp apr 10/08/2016 09 : 45]