Español English French Kwéyol

Penser avec Jürgen Habermas dans le contexte haïtien

Par Vario Sérant

(Notes de lecture)

P-au-P., 24 déc. 04 [AlterPresse]--- En ces temps de grisaille où la bêtise ambiante s’affuble d’une riche gamme d’accoutrements symboliques : opération Bagdad, tentation militariste, projet de protectorat, et j’en passe, où l’on mutile quotidiennement l’histoire à des fins individuelles, où la langue de bois règne en maître, où la vérité, l’honnêteté et l’éthique effraient, où l’on se refuse à penser, l’infatigable chercheur Hérold Toussaint nous propose en cadeau de noà« l une trêve.

Après Bourdieu et Erich Fromm, il donne à présent à ses lecteurs à décrypter les concepts-clés de l’œuvre de Habermas à travers un ouvrage qu’il a signé ce 23 décembre à la Faculté des Sciences Humaines, à Port-au-Prince.

« Communication et Etat de droit Selon Jà¼rgen Habermas Patriotisme constitutionnel et reconnaissance de l’autre en Haïti » permet donc au lecteur de visiter ou revisiter la pensée de ce grand philosophe allemand de la modernité. Il ambitionne tout particulièrement, comme le souligne l’auteur, d’aider les jeunes à découvrir la dimension libératrice de la raison et de la critique à travers l’exploration d’un ensemble de concepts-clés comme rationalité communicationnelle, agir communicationnel, argumentation, monde vécu, langage et intercompréhension, éthique de la discussion, espace public, société civile, désobéissance civile, démocratie délibérative.

En 143 pages, l’auteur nous campe Habermas, tout en faisant des clins d’œil sur le vécu d’une Haïti meurtrie dont les fils pourraient bien s’inspirer de la pensée de celui-ci.

Déjà dans l’avertissement, à la page 11 plus précisément, ce professeur de psychologie sociale et de sociologie de communication à la Faculté des Sciences Humaines dévoile sans ambages sa motivation : « Avec ce texte, nous voulons laisser entendre que l’histoire d’Haïti n’est pas close. Il est possible d’inventer des stratégies pour mettre fin la domination que subissent les classes défavorisées. Un avenir différent est possible. Il s’agit de saisir les chances inattendues, les opportunités imprévues que peut nous offrir l’histoire ».

Comme pour étayer les propos du directeur de la Collection « Collectif des universitaires citoyens », le docteur Michèle Pierre-Louis qui a préfacé l’ouvrage, ajoute avec justesse, je cite : « dans ce pays où tout est urgent, l’urgence même du moment doit nous porter à la réflexion. Et cette démarche somme toute philosophique exige de s’instruire de la pensée des autres afin de pouvoir se penser et penser par soi-même. Prendre donc en compte la pensée de ceux qui avant nous et autour de nous ont proposé et proposent encore des interprétations du monde pour que nous puissions un jour peut-être le transformer », fin de citation.

Le docteur Hérold Toussaint propose à ses lecteurs un voyage rythmé par cinq connexions.

Le premier chapitre décortique le projet que charrie le principe de la discussion que défend Habermas.

Le deuxième analyse le concept du monde vécu et ses liens avec la théorie de l’action et la théorie du sens.

Le troisième chapitre s’intéresse entre autres aux idéaux de la raison que le concept d’espace public recouvre chez Habermas.

Le quatrième chapitre revisite la critique par Habermas de « la conception patriotique traditionnelle de l’identité collective qui repose sur la commémoration et surtout la valorisation d’un legs de souvenirs communs ».

L’avant dernier chapitre s’emploie à creuser la notion de « patriotisme constitutionnel du philosophe allemand, mais en ayant comme point de mire Haïti. Sans vouloir pervertir ou dénaturer la notion de patriotisme constitutionnel chère à Habermas, Hérold Toussaint pense que celle-ci peut « nous aider à faire notre autocritique et à participer à la création d’espaces publics qui contribueront à l’éclosion d’un véritable Etat de droit ». Le sixième et dernier chapitre nous apprend à penser avec Habermas dans le contexte haïtien.

« Communication et Etat de Droit Selon Jà¼rgen Habermas Patriotisme constitutionnel et renaissance de l’autre en Haïti » : un ouvrage à lire et à relire. [vs apr 24/12/04 11 : 03]