Haïti-Choléra : Déjà un mort et au moins 3 personnes infectées par jour à Baptiste

P-au-P, 23 mai 2016 [AlterPresse] --- La recrudescence du choléra a déjà fait un mort et infecté au moins 3 personnes par jour à Baptiste (commune du Plateau Central), rapporte le Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), dans une note en date du vendredi 20 mai 2016.

« La situation devient de plus en plus inquiétante. Nous recevons 3 à 5 personnes par jour qui sont infectées par le choléra », indique Solange Charles Guérard, une infirmière du centre de santé de la commune.

Une personne âgée qui s’était présentée au centre le jeudi 19 mai 2015 est décédée.

Les responsables du centre de santé de la commune qui sont dépassés par la maladie apparue depuis le 10 mai 2016 appellent à l’aide pour soigner les victimes parce qu’ils n’ont pas de médicaments ni de matériels, notamment de lits adaptés.

Fonctionnant avec les moyens du bord, ils disent être obligés de référer quelques cas à Belladère.

L’administrateur du centre, Walter Elismé, en a profité pour mettre en exergue l’insuffisance de personnel pour soigner les malades notamment les personnes infectées du choléra qui sont mélangées avec d’autres malades venus se faire soigner au centre.

« La cohabitation des personnes atteintes du choléra avec d’autres malades n’est pas facile à gérer même si le centre sera transféré sous peu dans un nouveau bâtiment plus spacieux. Cela demande une hygiène particulière. », déplore l’administrateur du centre qui a aussi plaidé en faveur d’une augmentation du personnel.

Plusieurs localités sont très affectées par l’épidémie de choléra, notamment Louimé, Dyebabann, Cité choublak, Maguayav, Aleyan, indique Elismé.

Il encourage la mise en place rapide d’une équipe, chargée de faire la sensibilisation et la décontamination au niveau des localités de proximité en vue de freiner la propagation de l’épidémie.

Les conditions sanitaires sont très précaires dans la commune de Baptiste où plusieurs communautés font face à une carence de latrines et d’eau potable.

Depuis son apparition en octobre 2010, l’épidémie a fait plus de 9 mille morts. [emb gp apr 23/05/2016 10 :00]