Haïti-Insécurité alimentaire : Des actions urgentes pour aider les plus vulnérables, exige le Réseau des journalistes contre la Faim

P-au-P, 19 mai 2016 [AlterPresse] --- Le Réseau des journalistes contre la faim en Haïti (Rjcfh) encourage des actions urgentes pour une réussite de la campagne de printemps 2016, en vue de soulager les plus vulnérables.

Cette réussite « s’avère indispensable pour favoriser une baisse substantielle des prix des denrées alimentaires et réduire le coût de la vie », estime-t-il dans un communiqué transmis à AlterPresse.

Elle permettrait aussi de combattre la malnutrition et la marginalisation des zones où l’insécurité alimentaire est plus aiguë et de contribuer à une revalorisation de la gourde face au dollar (61.85 gourdes pour un dollar américain), poursuit-il.

Le Rjcfh dit constater que les conditions pour une amélioration de la disponibilité et de l’accès aux aliments ne sont guère réunies pour le premier semestre de l’année 2016.

Les conditions météorologiques défavorables de l’année 2015- qui ont fait chuter les rendements agricoles au-dessous de leurs niveaux moyens de long terme- seraient à la base de cette situation, rapporte-t-il citant la Coordination nationale de sécurité alimentaire.

« Les stocks, déjà en deçà, ont continué de s’amenuiser tout au cours de l’année 2015 et jusqu’au début de l’année 2016 à cause des aléas climatiques et les faibles rendements des productions agricoles », signale le réseau.

Les ménages en Haïti sont très affectés par la baisse de production agricole et la tendance à la hausse des prix des denrées importées, ajoute-il.

Il révèle une nette augmentation du coût du panier alimentaire qui serait plus prononcée sur les marchés de Jacmel, de Fond des Nègres, des Cayes, de Ouanaminthe, de Port‐de‐Paix et de Hinche.

L’augmentation observée cette année avoisine les 16 % en moyenne par rapport à 2015.

Le Réseau des journalistes contre la faim appelle à l’adoption de dispositions urgentes, dans ce contexte qualifié d’ inquiétant.

L’Initiative du mouvement patriotique démocratique et populaire (Impdp) a aussi appelé l’administration du président Jocelerme Privert et du premier ministre Enex Jean-Charles à prendre des mesures visant à améliorer les conditions de vie de la population.

Les problèmes de famine, misère et chômage résultent de la complicité entre une catégorie de personnes et les pays impérialistes, pour privatiser les richesses du pays, a-t-elle dénoncé, dans une note en date du 10 mai 2016. [emb apr 13/05/2016 10 :50]