Haïti-Politique : Publication du calendrier électoral, entre les 15 et 31 mai, informe Privert

P-au-P, 20 avril 2016 [AlterPresse] --- Le président Jocelerme Privert annonce la publication du calendrier électoral entre le 15 et le 31 mai 2016, lors d’une conférence de presse donnée ce mercredi 20 avril 2016.

Le Conseil électoral provisoire (Cep) a déjà élaboré un calendrier d’action, en attendant un calendrier électoral pour fixer la date de la réalisation des élections bloquées depuis 2015, ajoute-t-il.

Les résultats pour les 70 municipalités qui ne font pas l’objet de contestations seront prochainement publiés dans le journal officiel Le Moniteur, indique-t-il.

Le Cep projette également de statuer sur les recours qui font l’objet de contestation au Bureau du contentieux électoral national (Bcen).

D’autre part, l’arrêté présidentiel, nommant les 5 personnalités de la commission d’évaluation électorale devrait être publié incessamment dans le journal officiel Le Moniteur, poursuit le président provisoire.

Cette commission a pour mission d’évaluer et de vérifier les élections « frauduleuses » de 2015.

« Aujourd’hui, nous disposons des cinq noms des personnalités devant former la commission de vérification », informe Privert, peu avant de prendre l’avion pour les États-Unis d’Amérique afin de participer à la cérémonie de la signature d’un accord sur les changements climatiques à New York (États-Unis d’Amérique).

Le président accompagné de son premier ministre Enex Jean-Charles, a rencontré, le mardi 19 avril, les membres du Conseil électoral provisoire (Cep), autour du processus électoral en cours.

La communauté internationale continue de mettre la pression sur les protagonistes politiques.

Le coordonnateur spécial pour Haïti au département d’État américain, Kenneth Merten (ancien ambassadeur en Haïti, d’août 2009 à juillet 2012), s’est positionné contre la création d’une commission d’évaluation et de vérification du processus électoral de 2015.

L’ingérence des sénateurs américains dans les affaires internes d’Haïti

En date du 15 avril 2016, trois sénateurs américains, respectivement, David A. Perdue, Marco Rubio et Johnny Isakson ont adressé une correspondance au secrétaire d’État américain John Kerry, l’invitant à contraindre les autorités haïtiennes à mener des élections dans les délais convenus.

« Cela requiert de travailler en étroite collaboration avec le président intérimaire Privert et le nouveau Cep pour maintenir l’élection prévue sur la bonne voie et d’éviter sous tout prétexte un nouveau report », lit-on dans la lettre des sénateurs.

Ils exigent du département d’État américain d’identifier et de punir, dit-il, ceux-là qui perturbent le processus électoral pour leurs propres intérêts.

Ils pointent du doigt toutes celles et tous ceux qui prennent la rue pour se livrer à la violence et qui incitent ou paient des gens pour le faire.

Les personnes qui financent le chaos, promeuvent la violence et sapent la stabilité d’Haïti ne devraient pas être en mesure de voyager librement aux États-Unis pour échapper au désordre créé chez elles, selon les sénateurs américains.

C’est le droit de tout acteur d’opiner sur certaines questions, réagit Privert. [jep emb gp apr 20/04/2016 15 :50]