Haïti-Politique : Enex Jean-Charles appelle à la collaboration des membres de son gouvernement

P-au-P, 29 mars 2016 [AlterPresse] --- Le premier ministre investi, Enex Jean-Charles, dit compter sur la collaboration pleine et entière de chacune et de chacun de ses ministres, pour atteindre les objectifs de sa politique générale.

La mission du gouvernement est de travailler à la relance et à la poursuite du processus électoral dans le cadre de l’action gouvernementale, insiste Jean-Charles, lors de son investiture, le lundi 28 mars 2016, au bureau du premier ministre sortant, Evans Paul.

L’investiture de Jean-Charles a succédé à l’installation de son gouvernement par le président provisoire, Jocelerme Privert, le même jour, au palais national.

L’installation a eu lieu en présence de divers protagonistes politiques, de membres du corps diplomatique et de la société civile, entre autres.

L’accent sera mis sur la rigueur, la bonne gouvernance, la transparence, l’esprit de dialogue, la confiance mutuelle et une vision partagée des responsabilités, souligne Jean-Charles.

« Nous sommes là pour exprimer [la] pérennité et [la] continuité de l’Etat, pour qu’ensemble nous projetions une meilleure image de notre pays », déclare, dans ses propos de circonstance, le premier ministre sortant, Evans Paul.

Lors son intervention, dont la diffusion a été interrompue à plusieurs reprises par la Radiotélévision nationale d’Haïti (Rtnh) - en raison de protestations de militants politiques -, Paul a tenu à préciser qu’il est tolérant, mais pas au point « d’accepter l’impertinence de ceux qui sont en mission ».

« Ce qu’on pouvait faire, on l’a fait. Organiser des élections n’est pas facile. Toutefois, on est arrivé à initier le processus avec la collaboration de tous les secteurs, on est arrivé à faire un pas significatif, qui a abouti à la mise en place du parlement (…) », poursuit Evans Paul.

« C’est un premier ministre (Enex Jean-Charles), détenteur d’une légitimité à toute épreuve, qui est appelé, à mes côtés, à conduire la barque du pays sur la voie des élections », tente de rassurer le président provisoire Jocelerme Pivert.

Privert forme le voeu de voir le pays être doté, le plus rapidement possible, d’autorités qui jouissent de toute leur légitimité constitutionnelle.

Un conseil des ministres est prévu pour ce mardi 29 mars 2016, en vue de la mise en branle du nouveau conseil d’administration du Conseil électoral provisoire (Cep) devant relancer le processus électoral, indique Privert.

Des manifestations populaires et violentes, par moments, ont empêché la réalisation du second tour des législatives et de la présidentielle, controversées de 2015, par l’ancien conseil d’administration du Cep.

Ces élections sont annoncées pour le 24 avril 2016, suivant l’accord politique du 6 février 2016, signé au palais présidentiel à quelques heures de la fin du mandat du président Michel Martelly, entre le président sortant et les présidents des deux branches du parlement, respectivement, Jocelerme Privert du sénat, actuellement président provisoire, et Cholzer Chancy de la chambre des députés.

Cet accord est à l’origine de l’installation du nouveau gouvernement provisoire.

L’installation du gouvernement d’Enex Jean-Charles fait suite à la ratification expresse de sa politique générale, au sénat et à la chambre basse, dans la soirée du jeudi 24 au vendredi 25 mars 2016, 4 jours après le vote de censure à l’économiste Fritz-Alphonse Jean par la chambre des députés. [bd emb rc apr 29/03/2016 10:30]