Español English French Kwéyol

Bahamas : Préoccupations sur les conditions carcérales

P-au-P., 14 déc. 04 [AlterPresse] --- Les conditions d’incarcération à la prison bahaméenne de Carmichael sont pointées du doigt par l’organisme international de defense des droits humains Amnesty International (AI), suite à la repression de détenus lors d’un incendie et une altercation le 9 décembre écoulé à ce centre de detention, ayant fait 9 blessés chez les détenus et 11 chez les militaires.

Selon un communiqué d’AI transmis à AlterPresse, des détenus ont affirmé que plusieurs personnes, dont des femmes et des enfants, ont été roués de coups de matraque, et que la police les a empêchés de quitter les lieux après le début de l’incendie.

Les militaires ont tiré des balles en caoutchouc pour restaurer l’ordre, après que des détenus eurent tenté de s’enfermer dans une pièce, puis y eurent mis le feu, ont soutenu, pour leur part, les autorités.

AI demande au gouvernement des Bahamas d’établir une commission d’enquête indépendante sur les conditions de vie au centre de détention Carmichael.

« à€ partir de leurs conclusions, les enquêteurs devront formuler des recommandations sur les changements ou améliorations à apporter aux conditions de détention dans les services de l’immigration » a déclaré Amnesty International.

Les récents événements de la prison de Carmichael auraient lieu suite à une tentative des services d’immigration et des militaires d’expulser des détenus cubains.

On ne sait pas si des Haïtiens (nombreux à se réfugier au Bahamas) auraient été concernés par cette mesure, ni s’il y aurait des victimes parmi d’éventuels détenus haïtiens.

Le centre de détention Carmichael reçoit des ressortissants étrangers qui, selon les autorités, auraient enfreint les textes de lois sur l’immigration. Parmi ces personnes figurent des demandeurs d’asile. [gp apr 14/12/2004 11:00]