Español English French Kwéyol

Haïti : Martelly souhaite une « transition apaisée, sereine et démocratique »

P-au-P, 4 déc. 2016 [AlterPresse] --- Le chef de l’Etat encourage une « transition apaisée, sereine et démocratique » dans le pays. Michel Joseph Martelly s´exprimait à l’occasion de la commémoration du 212e anniversaire de l’indépendance d’Haïti (1804-2015), le 1er janvier 2016.

¨La réussite des élections dans le pays constitue un jalon important sur la voie de la stabilité du pays et la transition politique le 7 février 2016¨ (date à laquelle un nouveau président devrait entrer en fonction suivant la constitution), souligne-t-il.

Le second tour de la présidentielle se tiendrait le dimanche 17 janvier 2016, annonce le chef de l´Etat, sans attendre que la commission d’évaluation électorale indépendante ait soumis son rapport, le dimanche 3 Janvier 2016.

Ce rapport a été remis le 3 janvier 2016, à 12h45 a.m au président de la république, qui était accompagné, entre autres, du premier ministre Evans Paul et de plusieurs officiels du gouvernement.

Le document recommande un dialogue entre les différents acteurs du pays et un examen plus approfondi, au plan technique, de la responsabilité de la machine électorale dans les irrégularités, souvent assimilées à des fraudes massives.

De nombreux cas d’irrégularités graves et d’apparences de fraudes massives ont été révélés dans ce rapport. Ce dernier invite les acteurs impliqués dans la crise actuelle à trouver une solution consensuelle pour améliorer le processus et opérer un minimum de changement dans l’appareil électoral.

Dans les jours à venir, un arrêté devrait être publié pour convoquer le peuple en ses comices, a indiqué Martelly lors de son discours à l’occasion de la commémoration du 212e anniversaire de l’indépendance d’Haïti.

Appelant la population à garder son calme et à voter pour le candidat qui saura le mieux la représenter, il espère que tous les pouvoirs collaborent afin de mettre le pays sur les rails du développement.

« Nous devons retrouver l’unité qui a caractérisé notre indépendance, parce que depuis trop longtemps nous nous fourvoyons dans les amères et désastreuses expériences de luttes fratricides et stériles. Depuis trop longtemps, nous nous acharnons à nous combattre jusqu’à aller dans une fureur bête et aveugle en détruisant une partie du peu dont nous disposons ».

« Qu’allons-nous laisser en héritage et en exemple à nos enfants si nous n’arrêtons pas ce jeu macabre et stupide qui embraye notre pays en marche arrière », s’est-il interrogé.

Accompagné du premier ministre, le chef de l’Etat a également participé, le samedi 2 janvier 2016, à la cérémonie de commémoration du jour des Aïeux au Musée du panthéon national haïtien (Mupanah).

Cette cérémonie d’offrande et de recueillement s’est déroulée en présence de membres du cabinet ministériel, de cadres de l’administration publique et des membres du haut commandement de la Police nationale d’Haïti (Pnh).

Martelly a souligné la nécessité pour chaque haïtien de toujours se rappeler les actes valeureux de ces héros grâce auxquels nous jouissons aujourd’hui de cette Haïti libre et souveraine.

Un défilé des différentes unités de la Pnh dans l’aire du Champ de Mars a clôturé la cérémonie de commémoration du jour des Aïeux.[bd emb vs apr 04/01/2016 09 : 30]