Español English French Kwéyol

Haïti-Politique : Vers la recherche d’un consensus pour la participation ou non de Jude Célestin au second tour de la présidentielle

P-au-P, 26 nov. 2015 [AlterPresse] --- Huit candidats à la présidence sont à la recherche entre eux d’un consensus en vue de la participation ou non du candidat de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh), Jude Célestin, au deuxième tour de la présidentielle, prévu pour le 27 décembre 2015, apprend AlterPresse.

Le groupe des huit candidats n’a pas encore statué sur la participation ou non de Jude Célestin au second tour, indique le coordonnateur de Lapeh, l’ancien sénateur Jean Hector Anacacis, joint au téléphone par AlterPresse.

« Nous ne sommes pas encore en mesure de dire si nous allons participer ou pas. Nous allons continuer avec les discussions », fait-il savoir.

Le mercredi 25 novembre 2015, une rencontre a eu lieu entre les huit candidats contestataires des élections du 25 octobre jugées frauduleuses, dans le but de trouver un consensus autour de la participation ou non de Jude Célestin au second tour de la présidentielle.

« Participation ou non (au second tour), nous sommes dans la mobilisation », martèle Anacacis.

« Le 7 février 2016, le chef de l’Etat, Michel Martelly, doit quand même partir. Quelle que soit la manière dont l’atmosphère politique est appréhendée, il faut le départ du chef de l’Etat », soutient-il.

Des partis politiques continuent de privilégier la mobilisation dans les rues pour exiger le départ de Martelly et forcer le Conseil électoral provisoire (Cep) à éjecter le candidat du Parti haïtien tèt kale (Phtk), Jovenel Moise arrivé en tête dans les résultats de la présidentielle avec 508,761 votes, soit 32.76 % par rapport à Jude Célestin qui est placé en deuxième position avec 392, 782 votes, soit 25.29 %.

Les résultats définitifs de la présidentielle ont été publiés par le Cep, le mardi 24 novembre, en dépit des fraudes massives et des irrégularités relevées dans les élections du 25 octobre par des observateurs nationaux et des partis politiques.

Le candidat à la présidence de la Plateforme Pitit Desalin, Jean-Charles Moïse, projette une série de mobilisations pour continuer de réclamer le vote du peuple haïtien et obtenir gain de cause.

Jovenel Moïse doit être expulsé de la course électorale pour fraudes électorales, estime Jean-Charles Moïse, qui fait partie des huit candidats à la présidence contestataires.

Les autres sont Sauveur Pierre Étienne de l’Organisation du peuple en lutte (Opl), Jude Célestin de Lapeh, Eric Jean-Baptiste du Mouvement action socialiste (Mas), Jean Henry Céant de Renmen Ayiti, Samuel Madistin du Mouvement patriotique populaire dessalinien (Mopod), Mario Andrésol (indépendant) et Steven Benoit de Konviksyon.

Une manifestation de l’opposition est prévue dans les rues de Port-au-Prince pour ce jeudi 26 novembre pour continuer de réclamer la démission du chef de l’Etat et d’exiger la libération des prisonniers politiques.

Entre temps, le Cep lance officiellement la période de la campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle, à partir de ce jeudi 26 novembre pour s’achever le mardi 22 décembre 2015 à minuit.

Le Cep dit compter également sur l’engagement et la volonté de tous les acteurs, en particulier ceux impliqués dans le deuxième tour du scrutin présidentiel, pour créer le climat de sécurité indispensable à la bonne poursuite du processus. [jep emb gp apr 26/11/2015 11 : 50]