A travers Haiti

Haïti-Elections : Renvoi de plusieurs superviseurs électoraux et membres de bureaux de vote dans le Sud­-Est


mercredi 21 octobre 2015

Correspondance Gerdy Jérémie

P-au-P, 20 oct. 2015 [AlterPresse] --- Le Conseil électoral provisoire (Cep) a procédé au renvoi de plusieurs superviseurs et membres de bureaux de vote dans le Sud-est pour n’avoir pas accompli efficacement leur travail, lors des élections législatives controversées du 9 août, apprend AlterPresse.

Les superviseurs renvoyés seront remplacés par des participants aux concours de recrutement, qui n’ont pas été sélectionnés, mais, qui ont toutefois obtenu de bonnes notes, selon les responsables.

En ce qui a trait aux membres de bureaux de vote qui ont été choisis par les partis et regroupements politiques, le mécanisme de leur remplacement sera défini par l’institution électorale.

Aucun chiffre approximatif n’a été communiqué concernant l’effectif total de superviseurs, de membres de bureaux de vote et de centres de vote touchés à travers le département par cette décision.

Le Sud­-Est compte 767 bureaux de vote répartis dans 123 centres de vote.

Certains des superviseurs contractuels du Cep ont protesté contre cette décision qui, selon eux, ne respecte pas leur droit puisqu’ils n’en avaient pas été informés.

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre de la mise en application des dispositions adoptées par le Cep, en vue de garantir de bonnes élections dans le pays, particulièrement dans le Sud-­Est et d’empêcher que les mêmes irrégularités du 9 août se reproduisent lors des élections du 25 octobre prochain.

De nombreux cas d’irrégularités, de violences et de fraudes électorales ont été enregistrés dans le département du Sud-Est, notamment à Jacmel ainsi qu’à Marigot où le processus a été complètement annulé.

Les autorités électorales du Sud-­Est ont fait état de 5 centres de vote sabotés, puis fermés définitivement, notamment à Marigot, ainsi que 8 arrestations dont celle du candidat Frantz Moise.

Frantz Moise, candidat du parti politique Alliance démocratique pour la réconciliation nationale (Adrena) à la députation pour la 4e circonscription de Marigot de même que 5 de ses partisans ont été arrêtés et placés en garde à vue au commissariat de Jacmel le jour du scrutin à cause de leur implication dans le sabotage d’un centre ce vote.

Des armes à feu ont été également saisies.

Le premier tour des législatives partielles sera repris dans la 4e circonscription de Marigot en même temps que la présidentielle prévue pour le 25 octobre.

Deux journées de formation ont été organisées les vendredi 16 et samedi 17 octobre 2015 à l’attention de superviseurs électoraux maintenus à leur poste pour les élections du 25 octobre 2015.

Environ une semaine avant la fermeture des campagnes électorales pour les élections présidentielles, législatives et municipales, plusieurs candidats à la présidence dont Moise Jean Charles, Jean Henry Céant, Steven Benoit et Charles Henry Baker ont déjà défilé dans le Sud-Est en vue de séduire les électeurs et obtenir leur vote. [gj emb gp apr 20/10/2015 15 : 50]