Haïti-R.D : Des résolutions adoptées à l’issue d’une rencontre inattendue entre Martelly et Medina

P-au-P, 16 oct. 2015 [AlterPresse] --- Un ensemble de résolutions ont été prises suite au dialogue binational entre les autorités haïtiennes et dominicaines à Barahona en République Dominicaine, le 13 octobre 2015, apprend AlterPresse.

Accompagné d’une délégation composée de plusieurs ministres du gouvernement, le président de la République d’Haïti, Michel Joseph Martelly a rencontré son homologue dominicain, Danilo Medina.

Cette rencontre était centrée essentiellement autour du processus de rapatriements des migrants et travailleurs haïtiens en République Dominicaine et de la décision du gouvernement haïtien concernant l’interdiction de l’importation par voie terrestre de 23 produits dominicains.

Cette réunion entre les deux présidents n’a pas été annoncée à Port-au-Prince et a créé quelque peu la surprise à la capitale, dans un contexte où Haiti paraissait raffermir sa position vis-à-vis de la République Dominicaine.

La récente décision du Ministère de l’économie et des finances (Mef), entrée en vigueur à partir du 1er octobre, a soulevé des mécontentements divers chez les autorités dominicaines et des commerçantes et commerçants notamment à la frontière de Belladère (Est).

L’ambassadeur dominicain en Haiti, Rubén Sillie Valdes, a même été rappelé.

Plusieurs résolutions sont prises à l’issue de ces pourparlers entre les deux pays.

Une rencontre est prévue à Port-au-Prince dans les 15 prochains jours entre les ministres du commerce et de l’industrie et des finances des deux pays, les directeurs des douanes, des représentants du secteur privé et les ambassadeurs de l’Union Européenne (Ue) comme instance internationale, dans le but d’améliorer les échanges commerciaux et de normaliser le transport terrestre des marchandises entre les deux pays.

Les deux parties se sont engagées à appliquer l’accord sur la coopération douanière qui a été signé dans le cadre du dialogue bilatéral de haut niveau qui inclut l’assistance technique et l’échange d’information entre les deux systèmes douaniers.

Le président Medina est attendu prochainement à Port-au-Prince dans le cadre d’une visite de travail et en profitera pour être présent à la signature des accords.

De plus, les deux gouvernements ont convenu d’appuyer l’initiative « Quisqueya », un mécanisme qui inclut la réalisation de plusieurs projets binationaux avec des fonds privés.

Ils entendent popursuivre la communication et la coordination permanente pour une meilleure harmonisation du processus de rapatriement des citoyens en situation migratoire irrégulière.

Le gouvernement haïtien a décidé d’envoyer un nouvel ambassadeur en République Dominicaine dans les prochains jours alors que le gouvernement dominicain fera, de son côté, revenir incessamment l’ambassadeur Rubén Sillie Valdes à son poste en Haïti.

Les gouvernements décident de réactiver la commission mixte bilatérale et s’engagent à convoquer une réunion technique hebdomadaire de la commission pour garantir le suivi des accords signés.

Le ministre de la présidence de la République Dominicaine, Gustavo Montalvo, et la ministre du tourisme d’Haïti, Stéphanie Balmir Villedrouin, ont été désignés pour faire le suivi de ces points et s’assurer la coordination des relations entre les deux pays.

Lors de la rencontre, Martelly s’est dit persuadé que l’arme de la dialectique demeure le meilleur moyen de combler les vides causés par les désaccords entre les deux gouvernements.

Il réitère son engagement et sa détermination à œuvrer pour renforcer les structures de l’Etat tant sur le plan économique, structurel que diplomatique.

Étaient présents à la rencontre du 13 octobre les ministres de l’économie et des finances, Wilson Laleau, de l’intérieur et des collectivités territoriales, Ardouin Zéphirin et du commerce et de l’industrie, Jude Hervé Day.[nj emb apr 16/10/2015 08 : 00]