Dépêches

Haïti-Météo : Pluies et orages, avec le cyclone Joaquin passé en catégorie 4


jeudi 1er octobre 2015

Actualisé à 16:00

P-au-P, 1er octobre 2015 [AlterPresse] --- Des pluies intermittentes et des orages épars sont prévus sur Haïti, précisément dans le Nord du pays, du jeudi 1er au samedi 3 octobre 2015, selon les informations obtenues par AlterPresse.

Ces pluies intermittentes et ces orages épars, attendus dans le Nord du pays, seraient dus à l’ouragan Joaquin, désormais passé en catégorie 4 [1], localisé ce matin à environ 105 km au Sud-Est de San Salvador des Iles Bahamas.

Dans l’Archipel des Bahamas, les écoles ont été fermées en raison du passage de l’ouragan Joaquin.

Aux Etas-Unis d’Amérique, des dispositions d’urgence sont prises pour faire face aux éventuelles conséquences du cyclone Joaquin.

En Haïti, un temps ensoleillé est attendu au cours de la journée, suivi d’averses intermittentes sur certains départements du pays, notamment sur le Nord-Est, le Nord, le Nord-Ouest, l’Artibonite, le Centre et la Grande Anse (Sud-Ouest), au cours de la journée du jeudi 1er octobre 2015.

Depuis le début de la matinée du 1er octobre, un temps couvert est observé sur la zone métropolitaine de la capitale Port-au-Prince.

En cas de cumul de pluies, pouvant provoquer des inondations, éboulements et glissement de terrain, le Centre national de météorologie d’Haïti (Cnm) recommande à la population des zones à risque du pays, notamment celle du Nord-Ouest, d’observer les consignes de sécurité requises, comme ne pas traverser les rivières en crue. [emb rc apr 1er/10/2015 14:20]

[1Ndlr : Les cyclones de catégorie 4 produisent des dégâts considérables aux toits et aux façades légères, des dégâts irréparables aux petites habitations, indique le site Wikipedia.

Ces cyclones peuvent causer une érosion importante sur les plages. Des coupures importantes d’eau potable et d’électricité peuvent se produire.

L’échelle de Saffir-Simpson, qui mesure des intensités des catégories 1 à 5, est l’échelle de classification de l’intensité des cyclones tropicaux, nommés « ouragans », se formant dans l’hémisphère Ouest, qui inclut les bassins cycloniques de l’océan Atlantique et l’océan Pacifique Nord.